08.03.2014

Julien BARAILLE, présente sa liste

 

Baraillé : "Une liste de citoyens guidés par le seul intérêt général" à Prades

Le candidat socialiste, qui s'oppose au maire sortant UMP Jean Castex, vient de boucler son équipe de campagne pour les municipales. Petit tour d'horizon et éclaircissements.C'est avec le Canigou et Vallroch pour toile de fond que Julien Baraillé et les membres de la liste "Prades ensemble autrement" ont tenu à être représentés en photo à l'occasion du lancement de leur campagne pour ces municipales. "Car nous croyons que Prades doit se tourner vers la montagne sacrée des Catalans et en être la capitale", affirme le jeune candidat socialiste à la mairie. "Vallroch, bâtiment emblématique de la catalanité porté par le mouvement associatif de l'Université catalane d'été, est un des rares exemples de la coopération du programme Intereg", poursuit-il. "Il doit être notre modèle de travail dans l'intérêt de Prades et des Pradéens".

 

Bidouillé sur un logiciel de retouches d'images pour pouvoir intégrer à la fois dans un même cadre le groupe, le bâtiment et les sommets enneigés, le cliché prend ouvertement le contre-pied de la photo officielle de l'équipe de Jean Castex "shootée", la semaine dernière, sur la place de "l'Appel du 18 juin". Voilà pour la forme. Car au-delà du symbole, la liste élaborée par Julien Baraillé entend sur le fond - comme celle de son adversaire d'ailleurs - "allier jeunesse et expérience". Selon lui, 52 personnes avaient émis le souhait d'en faire partie. "Il a donc fallu procéder à des arbitrages". Afin qu'elle puisse être "la plus représentative possible".

julien baraille,prades ensemble autrementBaraillé insiste. "Nous avons souhaité que puissent s'y retrouver toutes les générations (...) Qu'elle soit construite autour d'hommes et de femmes, de citoyens, qui souhaitent se donner à fond pour leur ville et leurs habitants, guidés uniquement par l'intérêt général". Autre critère ayant dicté son choix : la nécessité de prendre en compte la diversité des activités des candidats et la volonté de s'entourer "des compétences utiles à la gestion de la ville".julien baraille,prades ensemble autrement

Enfin, de bénéficier du soutien de quelques 'vieux briscards' de la politique ayant déjà exercé des mandats électifs par le passé. Commentaire : "Notre liste est donc la synthèse de compétences, de jeunesse ; mais c'est aussi une liste de candidats humanistes qui croient dans l'intérêt général et dans le potentiel de leur ville". Place désormais au débat ! 

 

 

 

la-liste-prades-ensemble-autrement-conduite-par-le_395977_516x343.jpg

La liste "Prades ensemble autrement", conduite par le socialiste Julien Baraillé, a fait du Canigou et de la catalanité, l'un de ses chevaux de bataille comme en atteste cette photo montage. PHOTO/ D.R

La liste : "Prades ensemble autrement"

julien baraille,prades ensemble autrement1. Baraillé Julien, 33 ans, enseignant mathématiques. 2. Miquel Carole, 33 ans, employé de restauration 3. Normand Jean-Pierre, 68 ans, agent des finances publiques (retraité), conseiller municipal sortant. 4. Olivari Stéphanie, 33 ans, commerçante. 5. Launay Bruno, 50 ans, technicien agricole. 6. Newman Barbara, 65 ans, chargée de mission en développement social (retraitée). 7. Perau Henri, 67 ans, retraité du CNRS. 8. De Haro Adeline, 64 ans, retraitée du ministère de la Défense, ancienne adjointe au maire de l’Espinasse. 9. Liminet Stéphane, 45 ans, artiste photographe. 10. Tubiana Marie, 33 ans, orthophoniste. 11. Quinette Jean-Yves, 61 ans, ingénieur énergéticien, ancien conseiller municipal. 12. Lafourcade Claude, 66 ans, kinésithérapeute à la retraite, ancienne adjointe à la sécurité de Prades. 13. Lacarrau Brice, 33 ans, artisan restauration. 14. Garrigue-Perau Francine, 64 ans, retraité de la fonction publique territoriale. 15. Maillard Christian, 66 ans, retraité de l’INSEE. 16. Cornu Florence, 42 ans, aide à domicile, actuellement mère au foyer, parent d’élève élue. 17. Slimani Karim, 39 ans, serveur. 18. Charrois Jeannine, 67 ans, retraité agent de maîtrise France Télécom. 19. Vase Serge, 74 ans, retraité de l’enseignement (Belgique). 20. Beloufa Sofia, 27 ans, moniteur éducateur, sapeur-pompier volontaire 21. Gauthier Bertrand, 39 ans, agent de développement culturel. 22. Harisson Gillian, 67 ans, assistante sociale à la retraite. 23. Coromina Jean-claude, 74 ans, cadre administratif hospitalisation privé (retraité) 24. Guisset Claude, 61 ans, retraitée technicienne France Télécom. 25. Bes Claude, 78 ans, retraité éducation nationale, ancien adjoint au maire de Prades. 26. Imbernon Rollande, 61 ans, infirmière à l’Hôpital de Prades (retraitée). 27. Gual Ramon, 77 ans, retraité de l’enseignement 28. Sobra Annie, 76 ans, retraité collectivité territoriale, ancienne adjointe aux finances de Prades. 29. Denis Jean-François, 75 ans, préfet, ancien Maire de Prades.

La permanence située au 1 rue des marchands est ouverte du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 17h. Le samedi de 10h à 12h.

Article publié dans l'Indépendant du 4 mars sous la signature de J.L. Bobin.

 

02:12 Publié dans infos diverses | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : julien baraille, prades ensemble autrement | |  Imprimer | |  Facebook | |

13.02.2014

INAUGURATION PERMANENCE ELECTORALE DU P.S.

LES POIDS LOURDS DE GAUCHE EN ROUTE AVEC JULIEN BARAILLE

Samedi le candidat socialiste aux municipales inaugurait sa permanence en présence d'élus de la gauche élargie. En tête, les représentants PS de la Région et du Département.

La saison, non pas la douceur de l'hiver, comprenez le climat politique à un mois et demi du premier tour des élections municipales, veut que jour de marché les tracts de campagne viennent un peu plus alourdir les paniers des ménagères. Prades est coutumière du fait le mardi et le samedi. Samedi matin un collectif de citoyens tentait de rallier à sa cause la population, entre deux cageots et trois stands, pour créer une nouvelle liste. Mais le poumon politique de la ville s'oxygénait par-delà la Place de la République.

laura causanillas,julien baraillé

Julien  Baraillé (à droite) soutenu par H. Malherbe, S. Neuville, J.-F. Denis, C. Bourquin, G. Cassoly et G. Esclopé au micro PHOTO E.C.

Sous les coups des 11 h, la rue des Marchands n'avait pas connu telle fébrilité depuis son âge d'or où le commerce y était roi. La raison ? L'inauguration du local de permanence du candidat socialiste aux prochaines élections municipales, Julien Baraillé. L'attente des barons socialistes, venus de la plaine pour soutenir leur poulain, se faisait de plus en plus pesante pour la soixantaine de sympathisants. Après une demi-heure voir une heure de retard, ils apparurent sur le pas de la porte.

 La supplique de Jean-François Denis

En qualité d'hôte, Julien Baraillé, entouré de ses futurs colistiers, s'exprimait en premier. Son manuscrit, soutenu par une main tremblotante, se faisait le gardien de regrets, "Prades la coquette est devenue Prades la sinistrée", de constats amers envers le maire en place, "cet homme pour qui Prades n'est qu'un tremplin électoral pour sa carrière politique personnelle", et d'un triptyque d'ambitions, "attractivité, dynamisme, solidarité". Guy Esclopé, président du Parti Radical de Gauche, lui emboîtait le pas, lorgnant "un nouvel équilibre entre les hauts cantons et Perpignan (...) et une majorité qui ira dans le sens de la Région".

À la tribune aussi, Jean-François Denis, celui-là même qui se fit ravir son siège de premier magistrat de Prades par l'UMP Jean Castex il y a six ans. Celui-là même qui face aux élus du Conflent et des sympathisants hier matin formulait une supplique, pour que celui qui le détrôna soit à son tour chassé du Château Pams.

«Plus souvent à la Cour que sur les Comptes"

Le Parti Socialiste s'emparait enfin du micro. En la personne de la députée de la 3e circonscription du département Ségolène Neuville d'abord, et de son envolée lyrique au sujet "du mot Maire dans lequel se trouve le mot Aimer. Julien, en tant qu'enseignant. Lui, il aime les gens". Contrairement à l'adversaire de ce dernier, qualifié d'ores et déjà par l'intéressée de "futur ex-maire".

laura causanillas,julien baraillé

La présidente du conseil général Hermeline Malherbe préférait "demander d'aller transformer l'essai", une métaphore rugbystique bien connue, bien simple, trop simple ? Puis, Zorro est arrivé, sur le dos d'éloquence, son fidèle destrier. Le président de la Région Christian Bourquin en ces termes : "La compétence du désespoir", "un conseiller de la Cour des Comptes, plus dans la Cour que sur les Comptes", "lui, le bras droit de Sarkozy qui endetta la France", qualifiait l'homme à battre.

Guy Cassoly, conseiller général communiste du canton de Prades se joignait à la fête. Ainsi s'achevait l'histoire de la rue des Marchands hier matin. Cette rue qui, pour quelques heures, était logée de marchands de sable, de marchands de sommeil… Les partisans de la Rose et ceux de la majorité en place à la municipalité apprécieront.

Article paru dans l' Indépendant du dimanche 9 février signé par Laura Causanillas

03:04 Publié dans infos diverses | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : laura causanillas, julien baraillé | |  Imprimer | |  Facebook | |

12.10.2011

Succès indéniable pour les primaires socialistes

 1° TOUR PRIM.P.S 033.JPG

Ils étaient une bonne vingtaine de militants à tenir le bureau de vote salle Kitzingen au complexe des sports. La municipalité avait tout mis en œuvre pour faciliter la tenue de ce scrutin qui a rencontré un succès au delà des espérances.

1° TOUR PRIM.P.S 031.JPG

Julien Baraillé, vice-président du bureau: « Nous attendions autour de 400 votants, nous avons eu 717 votants. Le flux des participants a été régulier toute la journée avec parfois une file d'attente très patiente. L'ambiance était très familiale et visiblement les gens très heureux de participer. La moyenne d'âge était au delà des cinquantenaires et nous espérons pour le second tour une meilleure participation encore avec un public rajeuni, pourquoi pas ? L'organisation n'a jamais été prise en défaut, tout le monde étant motivé et participait de bon cœur ».

PRIMAIRES 2 003.JPGPRIMAIRES 2 001.JPG

contact: ps66sectionprades@gmail.com

Rappel des résultats: le bureau de Prades regroupait 20 communes soit prés de 11800 inscrits sur les listes fournies par les mairies. Votants: 717, exprimés: 715. Ont obtenu: F. Hollande 41,1% (294 voix), M. Aubry: 20,5% (147 v), A. Montebourg: 26,4% (189 v), S. Royal: 7,27% (52 v) , Manuel Vals: 28 voix et J.M. Baylet: 5 voix.

05:41 Publié dans infos diverses | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : julien baraille | |  Imprimer | |  Facebook | |