20.04.2010

Antarctique, le retour d'Henri Perau

HENRI FIN ANTARCTIQUE 014.JPGHenri Pérau, enfant de Prades, a passé une partie de sa carrière à 15966 km d'ici dans les terres australes et antarctiques. Responsable des opérations scientifiques à l'IPEV (Institut Polaire Paul Emile Victor) depuis 1985, il a terminé sa 24e campagne en Antarctique.

De son dernier séjour professionnel à la base Concordia il nous ramène le bref récit de son voyage de retour en photos que vous retrouverez dans l'album photos qui lui est dédicacé.

Bon retour au pays  Henri "I per molt anys," avec le souhait de te retrouver toujours aussi actif dans la vie associative conflentoise.

Quelque informations techniques que nous a communiquées Henri sur la création de la base Concordia et qui donnent une idée des conditions de vie des "explorateurs de l'Antarctique".

Base franco-italienne permanente au cœur de l'Antarctique. Occupée de façon permanente depuis 2005, , la construction de Concordia à fait appel à des concepts architecturaux et technologique innovant, respectueux de l'environnement et conforme au recommandations du traité de l'Antarctique.

Après des essais techniques sur les matériaux et des tests de montage de l'architecture métallique, les travaux débutent en 2002. La construction s'est déroulée durant 4 campagnes d'été (octobre à fin février) Elle a nécessité l'acheminement par convois terrestre de 3000 tonnes de matériel.

Les deux bâtiments polygonaux comprennent trois étages et offres une surface totale habitable de 1500 m2.

Ces deux bâtiments sont érigés chacun sur six pilotis hydrauliques qui permettent de compenser une éventuelle déformation du sont, compte tenu du fait qu'ils sont directement posés sur la glace. Ces bâtiments sont constitués d'une charpente métallique revêtue de panneaux très isolant (jusqu'à 100°C d'écart entre l'intérieur et l'extérieur)

La capacité en hivernage est de 18 personnes , Scientifiques, techniciens ingénieurs médecin et cuisinier qui vivent en autonomie totale durant 9 mois de l'hiver Austral. Sachant que le soleil disparaît début mai pour réapparaître vers le 10 Août.

Il faut aussi savoir que durant l'été austral (début novembre à mi-Février) la base peut accueillir plus de 50 personnes (80 pour la campagne 2009/2010) hébergées dans un camp d'été.

Quelques chiffres : Latitude 75° 06 Sud et longitude : 123°23 . Altitude 3233m. 1145 km le la base Dumont D'urville. 600 km de la base russe de Vostok. 1200 km de la base italienne Mario zucchelli. A 15966 km de Prades . A 2500 km du pôle sud. Température minimale - 84°C. Température moyenne en été : - 30°C (- 49° le 12 Janvier 2010). Température moyenne en hiver : -63°C. Précipitation moyenne de neige : 2 à 10 cm par an.. Vitesse moyenne vent : 3 m/s

05:59 Publié dans infos diverses | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : henri perau, antarctique, concordia | |  Imprimer | |  Facebook | |

15.02.2010

Un Pradéen dans l'Antarctique (suite et fin)

RAID 3.jpg

RAID CONVOI.jpg

Notre Pradéen en Antarctique nous a donné des nouvelles. Par -32,5° C , il a parcouru les 1170 km qui séparent la base Dumont d'Urville (côté Antarctique de Terre Adélie, altitude 40 m) de la base Concordia. Dix heures de conduite quotidienne à une moyenne de 130 km/jour pendant 9 jours. Un convoi composé de 8 personnes et de 4 tracteurs-chenilles tirant 6 traineaux chacun et s'étirant sur 1 kilomètre.

Cent cinquante  tonnes de matériel divers, vivres et  carburant mis à disposition des 13 scientifiques et techniciens qui vont connaitre des températures jusqu 'à - 60°C.

BG H.PERAU 022.JPGBG ANTARCTIQUE PERAU 042.jpgLe retour d'Henri Pérau vers des cieux plus cléments s'effectuera par voie terrestre pour rejoindre la base Dumont d'Urville. Là, le bateau l'Astrolabe ramènera ce personnel à la base Concordia en Tasmanie. Sur ce trajet, il croiseront des baleines,des orques, des éléphants de mer.

(voir l'album photo « En Antarctique »)  contact: hperau@ipev.frANTARCTIQUE PERAU 050.jpg

06:00 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : terre adélie, antarctique | |  Imprimer | |  Facebook | |

30.01.2010

Henri Pérau, un Pradéen en Antarctique (suite)

BG ANTARCTIQUE PERAU 003.jpgBG H.PERAU 022.JPGLes programmes scientifiques en Antarctique portent, entre autres, sur la géologie, la sismologie, le magnétisme terrestre, le volcanisme, la météorologie, l'étude de la radioactivité, des gaz à effet de serre et de la couche d'ozone. Glaciologie, médecine, océanographie, étude de la faune et de la flore marine et terrestre, des écosystèmes s'exercent également dans ces zones.     

ANTARCTIQUE PERAU 043.jpgLa base Concordia-Dôme C. peut abriter une quinzaine de personnes : scientifiques, techniciens, médecin, cuisinier, vivant en complète autonomie pendant plusieurs mois dans un contexte d'isolement total. Chaque année une soixantaine de programmes toutes disciplines confondues sont réalisés dans les régions polaires de l'hémisphère sud Terre Adélie, iles australes de Kerguelen, Crozet et Amsterdam.

(Suite et fin le 6 février) 
(voir l'album photo « En Antarctique ») 

ANTARCTIQUE PERAU 052.jpg

06:00 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : henri pérau, terre adélie, antarctique | |  Imprimer | |  Facebook | |