10.03.2015

Les Jardins de l'Amitié s'installent sur le site de Téranéo,

« Au changement de nid, l’oiseau se réjouit »: c’est avec cette maxime que Christian Soler, président de la Coopérative Téranéo (anciennement La Paysanne) a présenté l’installation des services des Jardins de l’ Amitié sur le site de Teranéo.

JDA TERANEO.jpg

Le rapprochement entre ces deux structures s’est étudié sur deux plans; 

d’une part avec la mise à disposition de 80m2 de bureaux spacieux, d’un local de conditionnement et d’un accès à une chambre froide aux normes: des locaux parfaitement adaptés pour recevoir l’équipe technique et administrative ainsi que la confection des paniers de légumes.  D’autre part avec un projet de partenariat déjà bien engagé en arboriculture concrétisé par une convention qui devrait se finaliser début 2015. 

JDA BOSSY.jpg

De g à d: Jean Castex, maire de Prades , Mireille Bossy, sous-préfète  et Lucien Pagès,

président de l'association Les Jardins de l'Amitié.

 Lucien Pagès, président des Jardins de l'Amitié , remerciait chaleureusement les  les dirigeants de Téranéo pour cette nouvelle collaboration. Il remerciait ensuite tous les membres et partenaires de l’association venus nombreux à cette inauguration et plus particulièrement monsieur le maire de Prades pour avoir facilité la mise en place par le préfet d’un Comité de suivi, permettant ainsi à l’Association de franchir un cap financièrement difficile. Jean Castex insistait sur « l’enjeu des associations à vocation d’insertion par l’économie dans leur rôle essentiel sur le plan national et local. Dans le contexte de crise économique et de chômage, l’objet de ces associations se trouve en accord avec l’objectif économique de la Communauté de communes du Conflent. »

TERANEO.jpg

Christian Soler, président de Téranéo et Stéphane Durand, directeur.

Madame  Bossy, sous-préfète et présidente du Comité de suivi, reconnaissait le travail accompli en 2014 et affirmait la confiance des membres de ce comité dans le devenir de l’association, en soulignant « l’engagement et l’implication forte des encadrants et des bénévoles. » Elle saluait également ce partenariat conclu avec la coopérative Téranéo, félicitant ses dirigeants pour avoir mené à bien cette contractualisation avec Les Jardins de l’Amitié.

L’association peut ainsi envisager sereinement son développement: l’augmentation attendue du nombre d’adhérents sera en effet facilitée par l’accès et le parking commun au point de vente de la coopérative avenue Léon Jean Grégory, la nouvelle configuration des locaux permettant également un meilleur accueil pour le personnel en insertion.

Un  buffet réalisé par Christine Riéra dans le cadre de la formation avec les salariés en immersion a clôturé cette inauguration.                                                                          Emile Claverie

Contact Jardins de l’ Amitié : 04 68 05 75 90

Courriel: secrétariat.jda.prades@gmail.com

  

 

 

 

 

 

 

 

  

 

27.01.2015

La truffe haut de gamme

Syndicat des Trufficulteurs Catalans,Jean-Luc Magenti,Dimanche 25 janvier par  un froid polaire, dans un recoin de la place de la république, abrité et discret, six producteurs de truffes du département venus de Montferrer, capitale de la truffe des P.O., Céret, Bélesta, Trévillach se regroupent autour de la table de pesée de Jean-Luc Magenti, secrétaire du Syndicat des Trufficulteurs Catalans.
 
Chacun à son tour ils présentent leur lot et méthodiquement chaque truffe sera examinée à l'œil pour son aspect et sa couleur, au toucher puis à l'odorat et même goûtée. Une fine coupe de surface permettra d'apprécier la couleur, le veinage, l'arôme, la maturité de chaque diamant noir, comme un œnologue le fait pour le vin. Syndicat des Trufficulteurs Catalans,Jean-Luc Magenti,Celles qui seront posées sur la balance seront sélectionnées, seules la tuber mélanosporum (truffe noire du Périgord)  de 1° choix sont retenues pour être vendues au marché qui ouvrira à 11h; les autres seront écartées et rendues au producteur: trop sèche, pas assez mûre, pas ..., pas...
Le Syndicat garantit ainsi au consommateur un produit haut de gamme qui va se payer à 1€ le gramme. Autant que l'on soit satisfait de son achat, à  mille euros le kilo ce sont,  à chaque transaction, de 20 à 50 grammes qui vont changer de main.
 
En une heure 70% des 4 kilos de truffes proposés à la vente seront écoulés.
Les clients, seulement des particuliers gourmets et gourmands, qui veulent se faire plaisir; aucun professionnel -restaurateur, ils achètent autrement souvent une autre qualité et pas à ces prix.
Syndicat des Trufficulteurs Catalans,Jean-Luc Magenti,Syndicat des Trufficulteurs Catalans,Jean-Luc Magenti,Pour ce premier marché à Prades, une petite trentaine de clients venus de tout le département et même de Catalogne Sud et aussi un couple d'Irlandais installés en Conflent qui ont tout compris ou presque de la cuisine française. Encore peu nombreux  les Pradéens qui se seront laissés tenter par quelques grammes; l'an prochain ils reviendront accompagnés, ayant converti quelques amis autour d'une omelette, d'un plat de pâtes ou d'une salade  assaisonnée à l'huile parfumée à la truffe.

Syndicat des Trufficulteurs Catalans,Jean-Luc Magenti,

Un premier marché à Prades pour tester les réactions du public; Jean Luc Magenti, à l'origine de cette initiative, est satisfait tirant:  « un bilan positif, sauf qu'il reste à améliorer l'accueil pour plus de confort et de convivialité. »                                                                      Emile Claverie

syndicat des trufficulteurs catalans,jean-luc magenti

 Calcul facile: 180 grammes = 180 euros
 
A visiter, le site:    http://ampelofolies.over-blog.com/
Contact Syndicat des Trufficulteurs Catalans: 06 16 10 35 58
 
 
Photos E.C.
 
Le contrôle de qualité à la vue, au toucher, au nez, au goût par Jean-Luc Magenti, secrétaire du Syndicat des trufficulteurs catalans, qui garantit pour la protection du consommateur l'excellence du produit.
 
Examen interne de la truffe après le « caniflage »: veinage, arôme et maturité.
 
L'échange de quelques grammes contre quelques billets.
 
 

Emile  06 27 858 757

03.05.2014

Le salon du V.O. par le GPAP

Le Groupement des Professionnels de l’Automobile de Prades ( G.P.A.P.) , constitué par les agents Citroën, Ford, Opel, Peugeot et Renault de Prades, a accueilli ce week-end dernier les visiteurs intéressés par les véhicules d'occasion. 

prades 66500, GPAP Prades,

Les professionnels de l' automobile de Prades ont invité leurs clients a un pot de l'amitié
après avoir  pris la pose pour le photographe. 
Près d'une centaine de véhicules étaient ainsi présentés au public dans une gamme de choix très large et des prix à partir de 4000€  avec des possibilités de financement avantageuses et la garantie des professionnels jusqu'à 6 ans. Bien sûr, les agents automobile de Prades sont présents pour assurer l'entretien de ces véhicules avec les pièces d'origine des marques. Donc, un gage de sérieux pour les acquéreurs.
Les visiteurs pouvaient remarquer la présence de différentes sociétés liées à l'automobile; ainsi: la Sté Distribut 66, pour la vente de pièces automobiles, la Sté Samco, pour location de matériel,  les contrôles techniques : Autosur, Autovision et Auto Sécurité. Sans oublier, l' Ecole de conduite « Sud conduite »  et coté animations, le  Club d’ aéromodélisme du Conflent et le Team Race Cars Modélisme.                                      Emile Claverie
 
 
 
 

01:15 Publié dans ECONOMIE, infos diverses | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : prades 66500, gpap prades | |  Imprimer | |  Facebook | |

17.03.2014

L'entreprise SELECOM reçoit la députée

 A  l'invitation de son directeur général, Claude Bourgine, la députée Ségolène Neuville, accompagnée du conseiller général du canton Guy Cassoly , était dernièrement en visite à l'entreprise SELECOM.

selecom,prades66500,claude bourgine,segolene neuville

Ségolène Neuville et Claude Bourgine en réunion de travail avec les collaborateurs de Selecom

 Cette rencontre a été l'occasion de faire un point historique sur l'entreprise et son  évolution depuis son implantation à Prades en 1995. Aujourd'hui, SELECOM est le deuxième employeur de Prades, spécialisée dans l'architecture de réseaux indoor/outdoor.

selecom,prades66500,claude bourgine,segolene neuville Cette rencontre a permis à la députée de constater sur le terrain les effets positifs d'un partenariat étroit entre les services de l'État, les collectivités territoriales et la Banque Publique d' Investissement pour aider au quotidien une PME telle que SELECOM.

Ainsi, l’entreprise a su faire face à une période économiquement difficile tout en continuant à innover et en allant au devant de nouveaux marchés notamment à l'export.

                                                                   
 
 
 

02:17 Publié dans ECONOMIE, infos diverses | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : selecom, prades66500, claude bourgine, segolene neuville | |  Imprimer | |  Facebook | |

04.03.2014

Opération OCMACS, des subventions pour aider le commerce local

Visages souriants et visiblement réjouis d'être présents dans les locaux pradéens de la Chambre de commerce ce 10 février, ils  étaient une vingtaine de commerçants et artisans, parfois  accompagnés de leur conjoint, venus finaliser leur dossier de demande de subventions qui leur aura facilité  la réalisation de travaux d'aménagement, de sécurisation et d'équipement de leur magasin.

OCSMACS5.jpg

Les professionnels pradéens avec les présidents de Communauté de communes

et les représentants de la CCI et de la Chambre des Métiers

 Les présidents des deux Communautés de communes concernées ,Jean Castex et Robert Olive, le président de la CCI  Jean-Pierre Navarro et le représentant de la  Chambre des Métiers, Florent Colom se montraient  pour leur part satisfaits de cette aide financière aux entreprises en apposant leur signature sur le document final accordant les subventions prévues, soit en moyenne près de 22% de l'investissement engagé par les chefs d'entreprise, pour améliorer l'accueil et le service rendu à  leurs clients.

OCSMACS2.jpg

Le public concerné par les subventions  OCMACS

OCMACS3.jpg

Onze  commerçants du Conflent et 9 du Ribéral avaient déposé des demandes d'aides à l'amélioration de leur magasin ou de leur activité pour un montant prévisionnel total d'investissement de 358.767€ qui seront subventionnés à hauteur de 78.693€.

Cette opération OCMACS, démarrée en 2011 et clôturée au 31/12/2013, aura permis en 2 ans l'instruction de  43 dossiers d’entreprises  pour un montant global  de 733 000 € HT de travaux d’investissement soutenus par 167 700 € de subventions accordées par les Communautés de communes et le FISAC .          Emile Claverie

OCMACS6.jpg

                              Une partie des professionnels pradéens concernés par l'opération OCMACS

OCMACS: Opération Collective pour la Modernisation du Commerce de l’Artisanat et des Services en Conflent/Ribéral)

 FISAC: Fonds d’ Intervention pour les Services l’ Artisanat et le Commerce

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

02:41 Publié dans ECONOMIE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer | |  Facebook | |

30.11.2013

Les collégiens créent leur nouvelle mini-entreprise.

La semaine École-Entreprise s'est tenue du 18 novembre au 22 novembre 2013 dans le but  de sensibiliser les collégiens et lycéens au monde de l'entreprise. 

college gustave violet, lionel torres,gerard torres, veronique brincourt bailleul,regis malla,cristina raya,theo capitelli,

 Lionel Torrès, (tir à l'arc, recordman du monde par équipe en 1996 au Grand Prix des Nations. Plusieurs fois recordman de France: Champion du monde par équipes en 1993, vice-champion du monde individuel en 2001; 3e des championnats du monde individuels en 1999), présente son parcours devant la classe de 3°.

college gustave violet, lionel torres,gerard torres, veronique brincourt bailleul,regis malla,cristina raya,theo capitelli,

 

college gustave violet, lionel torres,gerard torres, veronique brincourt bailleul,regis malla,cristina raya,theo capitelli,


college gustave violet, lionel torres,gerard torres, veronique brincourt bailleul,regis malla,cristina raya,theo capitelli,Véronique Brincourt-Bailleul, principale du Collège Gustave Violet: « Cette semaine permet de promouvoir  les échanges entre les entreprises et le monde éducatif; concrètement : faire connaître le monde de l'entreprise aux élèves. Pour ce faire, notre établissement a conclu un partenariat avec la délégation départementale de l'association AGIRabcd (voir encadré) qui est intervenue  au collège à plusieurs niveaux: entretiens d'embauche dans le cadre de la création de la mini-entreprise afin d'aider à définir quel élève occupera quelle fonction dans l'entreprise puis interventions  en classe pour présenter de façon concrète différentes professions. Au delà de l'enseignement  du programme scolaire, avec AGIR, nous voulons apprendre aux élèves à saisir leur chance, à provoquer  le hasard , à savoir prendre des risques , à être volontaristes,  à croire en soi et persévérer. 

Cette semaine n'est qu'un démarrage; des actions de sensibilisation ont lieu tout au long de l'année et la création d'une mini-entreprise au sein du collège est une application pratique . Cette future mini-entreprise  démarre fort, elle devrait connaître le succès qu'a  connu « Gusta Délices » l'an passé. »

college gustave violet, lionel torres,gerard torres, veronique brincourt bailleul,regis malla,cristina raya,theo capitelli,Gérard Torrès, représente AGIR 66 sur cette action et nous déclare: « Avec mes collègues, nous nous sommes retrouvés devant des jeunes gens motivés qui s'étaient préparés  à ces entretiens d'embauche avec de la tenue et  même un effort vestimentaire remarqué.  Les élèves étaient volontaires et spontanés pour se présenter dans la fonction pour laquelle ils voulaient postuler dans leur mini-entreprise, de sorte que nous avons pu travailler  efficacement avec eux.  Nous sommes tous admiratifs devant le  travail de préparation réalisé par les deux professeurs Mme Raya et M. Malla.  Le bilan de ces premières rencontres a été très positif et notre présence est assurée tout au long de  l'année auprès des élèves; un premier suivi est déjà programmé pour le 3 décembre prochain ».

La mini-entreprise du Collège se met en place et nous vous tiendrons informé de ses choix: que vont-ils créer, fabriquer ? Nous en saurons davantage avant la fin de l'année.

Emile Claverie

 

AGIR abcd  (Association Générale des Intervenants Retraités ) actions de bénévoles pour la coopération et le développement 

Organisation non gouvernementale (O.N.G.), apolitique et aconfessionnelle, reconnue d'utilité publique, agréée par les Ministères de l'Éducation Nationale, de la Santé, de la Jeunesse et des Sports, des Affaires Etrangères, de la Justice. Mission de la délégation Roussillon: apprentissage du français langue étrangère . Alphabétisation, lutte contre l'illettrisme. Soutien scolaire dans toutes les matières. Initiation à l’informatique et à Internet.

Contacts  AGIR 66: 0468816123  et 0668612855

 

Photos E.C.

 Gérard Torrès d'AGIR66 en entretien avec Théo, un élève motivé par la fonction de commercial.

 Les intervenants d'AGIR 66 avec  Mme Véronique Brincourt-Bailleul ( 2° depuis la droite), principale du Collège Gustave Violet.

 

 

 

 

29.08.2013

AU CAMPING MUNICIPAL, LE BILAN DE LA SAISON

Le responsable du camping tire un bilan plutôt positif de la saison estivale. En juillet, la structure, qui attire de plus en plus de jeunes, a obtenu des résultats similaires à ceux de l'an dernier.

Au camping municipal, la saison s'est plutôt bien passée. C'est en tout cas ce qu'assure le responsable de la structure, Philippe Ascola : "Il y a eu plus de monde au début du mois de juillet qu'à la fin. Mais, au final, nous avons réalisé sur ce mois-là un chiffre d'affaires à peu près similaire à celui de l'an dernier (entre 35 000 et 40 000 euros)". Pourtant, le camping a eu plus de mal que d'habitude à se remplir. "Nous n'avons été complets qu'à partir du 3 août. Il restait encore quelques places après le 14 juillet, alors que ce n'est pas le cas d'habitude", poursuit Philippe Ascola.

CAMPING.jpg

Septembre promet

Le mois d'août n'est pas encore terminé. Mais il devrait être, comme souvent, légèrement moins bon que juillet. Par contre, septembre semble plein de promesses. "Nous avons de bonnes prévisions en locatif comme en camping. Notamment grâce aux personnes qui vont en cure à Molitg ou à Vernet", affirme Philippe Ascola. Véritable manne économique, les curistes constituent entre 70 et 80 % de la clientèle du camping. Les voyageurs de passage en chemin pour l'Andorre son également légion. Et puis, il y a les touristes étrangers (Catalans du sud, Anglais, Allemands, etc.) qui apprécient eux aussi tout particulièrement la région. A l'instar de la directrice de l'office de tourisme, le responsable du camping constate depuis quelque temps un changement profond dans les habitudes des vacanciers. "Les séjours se raccourcissent, explique-t-il. Ils réservent pour des périodes plus courtes qu'avant, quitte à prolonger une fois sur place".

De la crise au coup de jeune

Ici aussi, les effets de la crise se font sentir. Le snack marche moins bien que par le passé. "Les gens font plus attention. Ils gèrent leurs budgets différemment",commente Philippe Ascola. Autre nouveauté : depuis le début de l'été, la clientèle du camping rajeunit. Les familles avec enfants sont plus nombreuses qu'auparavant. Du coup, la structure est plus animée que lors des saisons précédentes. Le service de location de vélos pour enfants et adultes récemment mis en place, remporte également un certain succès. Cependant, ce rajeunissement de la clientèle n'empêche pas les habitués de continuer à louer le calme et la tranquillité du site.           Signé Arnaud Andreu, article du 28 août

06:05 Publié dans ECONOMIE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : philippe ascola, camping municipal prades | |  Imprimer | |  Facebook | |