07.08.2012

En musique à Mantet de midi à minuit


MANTET CONCERT 032.JPG

Michel Lethiec présente le programme de 17h sur la place de Mantet.

Il aura fallu de l'audace, de l'obstination et un brin de fantaisie à Michel Lethiec, entouré d'une troupe musicale aguerrie et d'une équipe technique confirmée, pour accompagner Mozart et sa génération à Mantet et au Canigou.

MANTET CONCERT 051.JPG

Un rêve extraordinaire qui s'est concrétisé pour le bonheur d'un public prêt à tous les efforts  pour mériter ...Mantet, 27 habitants à l'année, à 1555m d'altitude, terminus d'une route étroite sur des paysages superbes et  départ de toutes les randonnées dans la nature. 

MANTET CONCERT 058.JPG

Au cœur du village, la placette au pied de l'église millénaire de St Vincent, lieu de rencontre entre le Quatuor Prazàk, des techniciens bardés de paraboles et d'une technologie des plus performantes installés dans le vieux cimetière.

michel lethiec,festival pablo casals

Depuis le col de Mantet, vue sur le village de PY et le canigou.

 Un cadre majestueux, un temps idéal, le soleil - intermittent du spectacle- pour nuancer l'éclairage, une bise facétieuse qui avec malice tournait les pages des partitions des musiciens et voilà la partie diurne du programme musical  «A l'ombre du Canigou », avec la flûte de Patrick Gallois et la clarinette de Michel Lethiec,  sublimée. 

michel lethiec,festival pablo casals,odile guinel, Odile Guinel, (photo ci-contre), maire de Mantet depuis 2001, tient l'auberge-gîte "Le Bouf'tic" du réseau "les bistrots de pays": "La route pour accéder au village de Mantet s'est faite en 1966, l'électricité est arrivée jusqu'au village en 1983. C'est l'activité économique qui permet au village de vivre; le passage des randonneurs et une capacité de couchage de 70 lits, répartis en 4 sites, est un apport très intéressant; l'élevage, les produits bio permettent aux familles de satisfaire leur choix de vie au coeur de la nature". 

 

michel lethiec,festival pablo casals

Veillée musicale  au refuge des Cortalets  retransmise par satellite sur grand écran.

ECRAN GEANT 004.JPG

Ecran géant à Prades pour 300 personnes.

Place de Prades, 300 personnes, avec autant de recueillement qu'à l'abbaye de St Michel de Cuxa, ont savouré la retransmission sur l'écran géant disposé aux pieds de la statue de St Pierre au fronton de l'église. Place consacrée à la musique d'abord mais aussi aux images: gros plans, angles de prises de vue variés permettaient aux auditeurs-spectateurs captivés de voir et écouter, grâce au direct de TV 8 Mont-Blanc, le concert de 21h donné à Mantet et  celui de 22h15 depuis les Cortalets.

ECRAN GEANT 002.JPG

                                           Le public installé dès 20h30 devant l'écran

 Christophe, venu tout exprès de Ponteilla, au 1er rang des spectateurs: « De la jeune stagiaire qui accompagne le public à l'ingénieur spécialisé dans les transmissions par satellite, des musiciens de renom qui sortent du cadre des grandes salles de concerts aux bénévoles,  tous ceux du Festival Casals se donnent à fond pour nous permettre de jouir de tels moments; ils  sont formidables, ils ont réussi le pari d'enrichir nos souvenirs et nous ne leur donnons que nos applaudissements pour les en remercier ».

25.07.2012

Excellente promotion chez les aides-soignant(e)s

 DIPLOMES AS (5).JPG

De g. à d.:  Pascale Orhnial (reçue 2e) , Myriam Ferlin (directrice de l'Hôpital), Carole Mingorance (major de la promo), Jean Castex (maire de Prades), Capucine Chevalier (3e), Laurence  Riéra (responsable de l'IFAS), Françoise Vernet (secrétaire IFAS), Pauline Canu (4e), Marie-Laure De Villers (formatrice) et Flora Llovéras ( 5e).

Vingt neuf aides-soignant(e)s viennent de se voir récompensés par la remise de leur diplôme  résultat d'un an  de cours.  Avec un taux de réussite proche de 95 %, les formatrices de l' IFAS (Institut de Formation Aide-Soignant), dirigé par  Laurence Riéra, peuvent se montrer fières et satisfaites.

A.S. DIPLOMES (5).JPG

Carole Mingorance sort major de cette promotion; tous et toutes  sont  assurés d'un travail immédiat dès leur capacité validée par le diplôme.                                                                                                                     

DIPLOMES AS (6).JPG

Contact: 04 68 96 13 30 (jusqu'au 3 août).

 L' IFAS possède l'agrément pour la formation de 40 élèves aides-soignants dont 10 en apprentissage. 

laurence riera,

04:59 Publié dans infos diverses | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : laurence riera, emile claverie | |  Imprimer | |  Facebook | |

13.07.2012

Promu capitaine, le lieutenant Higuero quitte le Conflent

HIGUERO DEPART 010.JPG

Le commandant Alain Passelande, Jean Castex, maire de Prades et le lieutenant Charles Higuéro.

Après 4 ans de service à la communauté de Brigade (Prades, Olette, Vernet) le lieutenant Charles Higuéro quitte le Conflent pour la Martinique avec une promotion au grade de capitaine.

Le commandant Alain Passelande a salué  « ...le bilan exceptionnel, l'équilibre subtil entre sens de l'autorité et la délégation des tâches, la  fermeté des décisions et l'analyse des situations, le dosage entre prévention et répression » dont a fait preuve son subordonné.

HIGUERO DEPART 006.JPG

HIGUERO DEPART 004.JPG Les mots:  conviction, pédagogie, proximité, sens du contact, écoute, concertation, confiance, intérêt général, humilité, étaient dans la bouche de  Jean Castex, maire de Prades, qui concluait: « Vos qualités humaines remarquables  vous valent la gratitude et l'estime de la Ville »,  souhaitant « Bon vent au futur capitaine Charles Higuéro et à son  son épouse Florence ».

HIGUERO DEPART 005.JPG

Le discours du lieutenant Higuéro:

Prades, le 27 juin 2012. "Après quatre années à la tête de la COB de Prades, voilà venu le temps pour moi de tirer ma révérence et laisser ma place à mon successeur. C'est ainsi avec sérénité, émotion, regret mais aussi espoir et détermination que je compte m'adresser à vous ce soir. Pour ceux qui ont l'habitude de pratiquer mes discours, qu'ils soient d'ores et déjà rassurés: pas de statistique, pas de chiffre mais de multiples remerciements. La qualité et le volume de l'auditoire présent dans cette salle ce soir me touche énormément, à moi ainsi qu'à ma famille. Ils témoignent d'une reconnaissance collective certaine envers l'ensemble des militaires de la compagnie de Prades, mais surtout envers ceux de la COB de Prades que j'ai eu le plaisir et l'honneur de commander depuis août 2008, ces mêmes militaires sur qui vous avez pu et pourrez toujours compter.

Je tiens à remercier d'emblée le Maire de Prades pour avoir mis, une fois de plus, à notre disposition cette salle et nous permettre ainsi de nous retrouver autour d'un buffet bien mérité. Je remercie également sincèrement mon épouse Florence, notre fille ainsi que tous ceux qui ont contribué à la mise en place de cet événement. Le mérite du buffet revenant à l'école hôtelière de Vernet les Bains (ALEFPA).

 Permettez moi désormais, en guise de préambule, de faire un retour 4 ans plus tôt, à mon arrivée, le 01/08/2008. Compte tenu des impératifs de l'été, j'avais alors décidé de m'adresser aux personnels de la COB de PRADES au travers des visites sur le terrain que j'avais voulues informelles afin de vous livrer quelques orientations sur le type de commandement que je comptais mettre progressivement en place. Je mettais ainsi l'accent sur les valeurs humaines qui m'apparaissaient comme essentielles compte tenu de ma formation initiale et de mes expériences professionnelles antérieures à l'étranger, outre mer, et opérations extérieures au contact souvent de la misère et la détresse humaines. Parmi ces valeurs essentielles je citais:

  • l'humilité: les certitudes étant notre pire ennemi pour nous tous qui, chaque jour, sommes amenés à nous remettre en question pour accomplir les missions assignées, toujours plus nombreuses et exigeantes,

  • la disponibilité et l'écoute des autres: celles de tous les instants, sur le terrain comme dans le traitement administratif et systématiquement humain des nombreuses sollicitations individuelles, car elles sont le témoignage de l’intérêt porté aux collaborateurs et aux objectifs fixés.

  • la confiance:composante indispensable pour permettre le développement de relations franches et honnêtes et la réussite de la mission. Comme j'ai toujours aimé à le répéter: « le bon chef a confiance en lui; le vrai chef est celui qui donne confiance en soi »

  • le travail dans la concertation: aucun chef militaire ne doit ignorer ou rejeter une seule proposition qui puisse accroître l’efficacité de son unité. Le dialogue ainsi établi au sein de la COB, parfois vif, a véritablement constitué le socle du travail quotidien, en équipe, que j'ai toujours privilégié. Les nombreuses améliorations entreprises à la COB l'ont été à 95% grâce à l'étroite concertation avec les unités qui adhéraient ainsi pleinement et rapidement aux nouvelles dispositions mises en place.

  • la franchise et l'honnêteté intellectuelle: je n'ai jamais voulu autour de moi de simples moutons de panurge validant systématiquement les idées et projets du chef. Un projet n'est bon que s'il est passé au crible de la critique, si tant est qu'elle soit constructive et honnête, dénuée de tout intérêt partisan ou individualiste.

  • la convivialité et l'enthousiasme: véritable ciment de l’esprit de Corps, sans qui l’accomplissement au quotidien de nos missions pourrait être mis en péril. En cela, le différentes initiatives au sein des unités (je pense en autre au tournoi de hand-ball) ont été particulièrement prolixes et disponibles pour permettre aux militaires, de se retrouver dans un cadre convivial, moins strict.

Toutes ces valeurs ont été celles qui m'ont servi réellement de guide, dans mon commandement au quotidien, valeurs que nous avons tous partagé pendant ces 4 années, gages de notre efficacité. J'ai toujours eu à l'esprit 2 citations que je vous livre:

La première de Pierre Antoine BORIES, lieutenant de la Gendarmerie royale, commandant la lieutenance de ST AFFRIQUE (12) au début du XIXe siècle.

« Malheur à ceux dont l'autorité procède seulement du grade...la véritable autorité est celle de l'adhésion des cœurs......Retenez chez vos gendarmes non pas les résultats mais les efforts déployés pour les obtenir. Ce qui compte c'est l'élan, la bonne volonté, le désir de réussir et de bien faire. Et alors bien sûr, une fois ils se trompent. Gardez vous de les accabler à cet instant. L'important c'est d'avoir la confiance de ses subordonnés».

La seconde émane de Jules Clarette, de l'Académie française 1880.

« Tout homme qui dirige, qui fait quelque chose, a contre lui:

- tous ceux qui voudraient faire la même chose,

- tous ceux qui font précisément l'inverse,

  • et surtout la grande armée des gens d'autant plus sévères qu'ils ne font rien du tout ». 

Alors mesdames et messieurs, si j'ai pu donner le meilleur de moi-même comme vous avez bien voulu le dire de manière si élogieuse dans vos interventions respectives, c'est grâce à 3 types d'environnement. C'est tout d'abord grâce à l'environnement militaire:

  • grâce à ma hiérarchie, à la confiance et à la liberté d'action que vous m'avez malgré tout accordée. J'ai conscience d'être souvent «monté au créneau» pour mes personnels mais sachez bien que cela n'a jamais été par esprit partisan mais par seule volonté, de défendre les plus méritants.

  • grâce à vous les CBP, mes «adjoints» avec qui j'ai toujours travaillé de concert, en toute transparence, en toute confiance. Le mixage des âges, des expériences humaines et professionnelles au sein des 3 CBP de la COB a ainsi été un gage d'efficacité et d'équilibre dans le traitement des sollicitations et le montage des opérations.

  • grâce aux personnels du GC, à la BR et au PSIG avec qui j'ai toujours eu des relations franches et éclairées pour répondre aux exigences des charges administratives et/ou opérationnelles des mes unités.

  • grâce à l'ensemble des militaires de la COB, répartis au sein des brigades de Prades, Olette et Vernet. Militaires qui, au quotidien, doivent faire face à des missions sans cesse plus nombreuses, à des outils performants sans cesse plus techniques, à une population de plus en plus exigeante, à une multiplication des atteintes à l'intégrité physique, aux biens, mais également aux rebellions ou outrages..........la durée d'une journée n'étant toujours que de 24 heures. Les excellents résultats de la COB n'ont été possibles que grâce à votre disponibilité, votre sens du service public, votre engagement personnel et professionnel, vos qualités humaines. Merci à tous pour le travail accompli au quotidien. Soyez pleinement conscient que j'ai eu à cœur durant ces 4 années de me faire le relais de vos aspirations professionnelles et personnelles, de vos préoccupations, de vos conditions de travail. Si j'ai exigé beaucoup, j'ai également toujours eu le souci de reconnaître, dans la mesure de mes possibilités, et de faire reconnaître votre engagement quotidien. Merci à tous.

  • je n'oublierais pas les autres commandants de COB, avec qui les relations ont toujours été excellentes permettant ainsi de s'entraider systématiquement face à l'évènement.

  • je saluerais enfin, à la veille de l'été où leur renfort est indispensable et très apprécié, l'ensemble des réservistes qui ont été et seront une nouvelle fois détachés au sein de la COB.

L'environnement géographique et humain est également pour beaucoup dans la réussite de notre mission. Comment en pas évoquer, la quatrième « entité » de la COB, qui liée par une convention opérationnelle a permis le rapprochement de la Police Municipale et de la gendarmerie. Sans aucun doute, l'action menée sur Prades n'a de sens que par l’implication, l'engagement et le positionnement dans une proximité réaliste et concrète de ses membres auprès de la population. L'investissement humain au quotidien et la connaissance des contraintes respectives ont fait naître une réelle force de proximité reconnue et performante. Je soulignerais tout particulièrement les rapports étroits et très constructifs emprunt de confiance auprès du chef de la PM : Roger Solère et Gilbert Coste adjoint chargé de la sécurité, avec qui j'ai particulièrement apprécié de travailler.

  • En effet, comment ne pas s'impliquer corps et âmes dans la lutte contre les atteintes aux personnes et aux biens avec une telle population: si attachante, population de caractère si profondément attachée à son territoire. Comment ne pas s'impliquer corps et âmes dans la préservation et la défense de cet environnement privilégié de la chaîne pyrénéenne, sous le regard bien veillant du mont Canigou, les massifs forestiers et les vallées du Conflent. Je suis natif du pays catalan, les cantons de Prades et d'Olette méritent ainsi en tout point les efforts que la gendarmerie consent au quotidien pour les préserver. 

    Un partenariat intense et diversifié :

    Je tenais tout particulièrement à souligner les relations avec les élus. Elles ont toujours été courtoises et emprunt de respect face aux responsabilités respectives. Je tenais à souligner les contacts extrêmement cordiaux avec la municipalité de Ria-Sirach et évoquer les nombreux engagements réalisés sur Prades. Je pense tout particulièrement aux réunions de coordination inter-services à Prades, à l'origine d'une expérimentation novatrice sur la prévention de la santé mentale, dont l'ensemble des communes des deux cantons ont pu bénéficier. A ce propos, je tenais à mettre en valeur l'action déterminante de M. Jean Castex, pour rapprocher les partenaires dont :

  • le CMP de Prades , l'Hôpital de Thuir, le CCAS de Prades (Geneviève Pouget), les sapeurs pompiers, la police municipale, Matthieu Bonnet, dont je relève une motivation et une intelligence d'action remarquées auprès des jeunes.

  • Je mentionnerais également les opérations menées auprès :

  • des établissements scolaires, auquel j'inclus l' ALEFPA de Vernet les Bains,des commerçants, des artisans, des délégués de quartiers à Prades, la vidéo-protection dont le bilan sera à suivre avecintérêt, dernièrement avec l'IDEA à Perpignan, qui devrait et doit à mon sens se développer en matière de prévention de la délinquance juvénile avec un rapprochement auprès des familles d’accueil, nombreuses dans le conflent.

Plus récemment, notre volonté à sensibiliser nos seniors face aux nouvelles agressions dont ils sont la cible, complète le partenariat de conscience avec la population du Conflent, qui année après année a constaté les changements obtenus et s'est progressivement impliquée pour sa sécurité.

Enfin, et surtout dirais-je, je dois ces résultats à l'environnement familial: à ma délicieuse épouse Florence et notre fille Alexandra. J'ai souvent tiré ma ténacité de leur propre force, car elles ne m'ont jamais fait défaut, affrontant les difficultés de la vie avec une clairvoyance, qui me surprend toujours. L'affectation à Prades aura été une nouvelle fois synonyme pour elles, compte tenu de mon état d'esprit et de mon engagement professionnel, de sacrifices familiaux. En cela, elles méritent également leur part de reconnaissance, bien plus que moi parfois.

La nouvelle affectation en Martinique devrait permettre à mon épouse de prendre un peu de repos avant une reprise d'une activité professionnelle dans le secteur médical. Quant à notre fille, la poursuite de ses études universitaires sont d'actualité.

Il est désormais temps pour moi de rendre mon commandement, celui de la COB de Prades. Véritable passionné, enthousiaste et volontaire, mon émotion se situe ce soir au même niveau que ce qu'ont été mon engagement et ma disponibilité durant ces 4 dernières années, à la tête des 22 hommes et femmes de la COB..

Ce temps de commandement représente un moment fort dans ma carrière. Mais servir à PRADES l'est encore davantage. A unité atypique et généreuse, il faut un chef du même acabit que j'ai tenté d'être et à qui il appartient désormais, ainsi qu'à l'adjudant-chef Boutet, de transmettre le témoin à mon successeur, le lieutenant Zimolo, futur commandant de COB à compter du 01/08/12.

J’attendais énormément de ce commandement et vous m'avez toutes et tous comblé:

  • enrichissement humain tout d’abord au contact des militaires de la COB et de leurs familles;

  • enrichissement professionnel ensuite par l’approfondissement, au quotidien, des connaissances dans les nombreux domaines de compétence du travail en gendarmerie départementale.

  • Partenariats exceptionnels et complémentaires dans de nombreuses activités

 Si c'est avec fierté, émotion et regret que j'ai pris la parole ce soir au regard des 4 années passées, c'est également avec espoir, enthousiasme et détermination que j'aborde la nouvelle page de ma carrière. Rejoignant une nouvelle affectation outre mer, je suis en effet appelé à servir au sein d'une COB en Martinique où je prendrai le commandement d'une unité aux exigences et spécificités ultramarines. Le terrain et le contact avec les hommes demeurent une constante dans mon engagement dont l'expérience acquise sur le terrain ces dernières années que ce soit sur le littoral de la côte rocheuse ou dans le conflent, me permettront de rapidement m'adapter et de conserver malgré tout un œil attentif et «protecteur» sur cette terre de couleurs : la Catalogne. Il y a quatre ans, lors de mon de départ de Port-Vendres, pour rejoindre Prades, alors que je défendais notre engagement, je clôturais mon propos dans les termes suivants : « Merci d'y croire ».

Aujourd'hui en quittant Prades je dirai : « Merci de nous faire confiance ».       Merci à tous.                                         Charles Higuéro

30.06.2012

La gendarmerie informe les membres du Rotary

La gendarmerie a dernièrement informé et sensibilisé les membres du Rotary Prades Conflent aux problèmes de la sécurité des personnes et des biens: au domicile, dans la rue, en voiture, en vélo et à pied, sur internet, lors du retrait de liquides aux distributeurs, tous ces sujets ont été traités sous la forme question/réponses par l'adjudant-chef Bruno Boutet, commandant la brigade de Prades, assisté de l'adjudant Ducamin.

ROTARY GENDARMERIE .JPG

Au centre le chef Bruno Boutet, entouré des adhérents du Rotary Club et du past-président André Bursin (2z à partir de la gauche). 

bruno boutet,andre bursin,emile claverieLes opérations « Vacances tranquilles » -lorsque vous laissez votre domicile inoccupé- et « Voisins vigilants » -lorsque vous constatez des mouvements douteux dans votre quartier- sont toujours d'actualité pour la sécurité de tous.

Plus d'info à la brigade de gendarmerie: 0468966980

 

L'adjudant-chef Ducamin.

 

04:00 Publié dans infos diverses | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bruno boutet, andre bursin, emile claverie | |  Imprimer | |  Facebook | |

28.06.2012

Le « Big challenge », le grand défi anglais au collège Viollet

En mai avait lieu le concours « Big Challenge », concours national d'anglais facultatif qui est ouvert aux élèves non anglophones de la 6ème à la 3ème.

college gustave viollet,nina batko,laurie cardona,tony baptiste,isabelle filiatre,

Les questions portaient sur la grammaire, le lexique, la phonologie et la civilisation. Soixante quinze élèves du collège Viollet ont participé, « drivés » par les professeurs d'anglais qui ont inscrits leurs  élèves:  Mmes Labrot, Filiatre, Pagès et Salerno. Cette année 3 élèves se sont particulièrement distingués par leurs résultats.

college gustave viollet,nina batko,laurie cardona,tony baptiste,isabelle filiatre,

college gustave viollet,nina batko,laurie cardona,tony baptiste,isabelle filiatre,Nina Batko, (lire portrait) brillante élève de 4ème,  est arrivée au concours « Big Challenge » la 1ère du collège, la 5ème du département, et la 420ème au niveau national, laissant derrière elle quelques 49. 579 élèves de 4ème inscrits sur toute la France. Nina a gagné la coupe départementale et le super diplôme « First Class Honours ».  

Laurie Cardona et Tony Baptiste, deux excellents élèves de 5ème, sont arrivés respectivement 1ère et 2ème du Collège, 9ème et 10ème du département, et 2617ème et 2858ème au niveau national sur un total de 78 810 inscrits. Les professeurs d'anglais concernés et le principal adjoint Nicolas camps ont félicité les  élèves  lors de la remise de leur  diplôme. Les mieux classés ont reçu en récompense des DVD, des livres,  des bandes dessinées, de CD Rom, des cahiers de vacances, bien sûr dans la langue de Shakespeare. Isabelle Filiatre, professeur d'anglais, entourée de ses collègues,  ajoutait: « Tous nos jeunes  participants ont été à la hauteur, nous les félicitons pour leur motivation , leur investissement et leur soif d'apprendre. »               Emile Claverie

 Nina a 13 ans, originaire de Cracovie est Polonaise.

Venue  en France en septembre 2010, avec ses college gustave viollet,nina batko,laurie cardona,tony baptiste,isabelle filiatreparents (son papa est carreleur, sa maman couturière) et ses jeunes sœurs  Julia et Alexandre, la famille s'installe à Prades. Nina ne parlait pas un mot de notre langue, mais en  4 mois, avec le soutien intensif de Yves Godès et Sébastien Thiriet,  professeurs du Collège G. Viollet, elle parvenait à maîtriser le français, de sorte que maintenant elle s'exprime couramment en polonais, allemand, anglais et français. Meilleure de sa classe de 4° avec une moyenne générale de 18,30 -malgré un petit 12 en sport- elle décroche les premières  places  en physique -chimie, maths, français et anglais. Son modèle est la physicienne Marie Curie: Nina voudrait faire carrière dans la recherche comme ingénieur chimiste. Nina écoute beaucoup de musique classique (Vivaldi, Rossini, Beethoven) , voudrait plus souvent pouvoir assister aux concerts du Festival Pau Casals et envisage d'apprendre le piano. La lecture est également un de ses passe-temps avec le jardinage pratiqué avec sa maman.

college gustave viollet,nina batko,laurie cardona,tony baptiste,isabelle filiatre

Parmi les participantes récompensées deux amies inséparables. 

 

college gustave viollet,nina batko,laurie cardona,tony baptiste,isabelle filiatre

et encore avec son beau diplôme....la talentueuse Pauline Moulinier. 

19.06.2012

Fête de la musique le 21 juin

MUSIQUE LEGION.JPG

La Musique de la Légion étrangère, dirigée par son chef Emile Lardeux, s'est produite à Prades le 23 septembre 2010 et a connu un énorme succès tant pendant le défilé matinal en ville puis avec l'aubade sur la place de l'église que le soir au concert public. Quelques photos en souvenir de cette maginifique journée que nous devions à l'initiative de Georges Renouff et Patrick Séquer.

MUSIQUE LEGION 029.JPG

MUSIQUE LEGION 072.JPGMUSIQUE LEGION 053.JPG

MUSIQUE LEGION 042.JPGMUSIQUE LEGION 027.JPGMUSIQUE LEGION 030.JPGMUSIQUE LEGIO.JPG

Photos Emile Claverie

10:22 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : emile lardeux, georges renouff, patrick sequer, emile claverie | |  Imprimer | |  Facebook | |

15.06.2012

La visite de nos amis de Kitzingen s'est déroulée en musique

Un groupe de 40 Kitzingers, dont 20 musiciens de l'école de musique de Kitzingen, inaugurait les premiers échanges musicaux avec l'école de musique du Conflent placée sous la responsabilité de Bernard Loupien, maire de Taurinya.

ARRIVEE KITZINGERS 010.JPG

Dès leur arrivée en bus mardi vers midi, ils étaient accueillis par le Comité de jumelage pour une collation et la répartition dans les familles, selon l'habitude, pour un séjour favorisant au mieux les échanges. L'après-midi, visite guidée en allemand de l'abbaye de St Michel de Cuxa, puis réception officielle par la municipalité de Prades, représentée par son 1er adjoint Yves Delcor et Corinne De Mozas.

KITZINGERS A PAMS 004.JPG

Le jeune maire Nathan Leeuwerck ( à droite sur la photo), en costume noir et écharpe tricolore, a prononcé son premier discours de bienvenue dans la langue de Goethe; la fin des discours se concluait par l'échange de cadeaux et de belles roses rouges étaient offertes aux dames de Kitzingen. Sigrun Reder, directrice de l' Ecole de Musique de Kitzingen, se voyait honorée par la remise de la médaille de notre Ville.

KITZINGERS A PAMS 026.JPG

Découverte de la ville et du département

Les visites guidées de l'église St Pierre et son retable et du musée Pau Casals commentées par Bénédicte Loeillet s'enchaînaient avec d'autres visites dans le département : la découverte de Castelnou et l' église de Vinça avec une belle prestation de l'organiste Pierre Vidal, qui a fait découvrir l'orgue Cavaillé du XVIII conçu pour la musique française; la comparaisons entre les musiques allemandes et françaises de l'époque a constitué un grand moment culturel qui s'est terminé anachroniquement sur des airs de jazz.

 

ALLEMANDS 002.JPG

Au 1er plan Bénédicte Loeillet après la visite commentée de l'église St Pierre et son retable.

La suite de notre reportage demain samedi 16 juin sur ce blog avec d'autres photos.

 

La ville allemande de Kitzingen -21000 habitants- est située en Franconie (Bavière). Région viticole réputée pour son vin blanc produit par les 2600 adhérents des caves coopératives. Le jumelage avec Prades a été initié en 1984 par Pierre Galinier.  Contact:  Comité Jumelage Prades Kitzingen:  06 22 82 65 18 

04:48 Publié dans infos diverses | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : emile claverie, kitzingen, nathan leeuwerck | |  Imprimer | |  Facebook | |