14.03.2011

400 collégiens à la rencontre des métiers

 La Rencontre des métiers est une manifestation qui intéresse plus de 400 jeunes.

RENCONTRES METIERS 2JPG.jpg

Les élèves des collèges Gustave-Violet, St-Joseph, de la classe Découverte Professionnelle 6 du lycée Renouvier pour Prades et des collèges d'Ille sur Têt et Saint Estève ont participé à cette journée d'information.

Cinq vidéo-projections et 3 conférences étaient programmées toute cette journée du 25 février dans les salles Lousa et Kitzingen, tandis qu'une trentaine d'entreprises réparties en 12 pôles d'activités présentaient leur profession dans le complexe des sports.

RENCONTRES METIERS 024..jpg

RENCONTRES METIERS BG.jpgRENCONTRES METIERS 01 BG.jpg

Un partenariat entre le lycée Renouvier et la Galerie Symbiose, bijouterie de Perpignan, a été présenté. A travers ce projet les élèves la section Bac-Pro EDPI ont pu faire une application pratique avec l'utilisation d'un scanner en 3 dimensions pour modéliser un collier et réaliser les prototypes de perles sur une imprimante 3D.

RENCONTRES METIERS 051.JPG

A 16h, à la clôture, ce sont les élèves de Nathalie Lefèbvre de la SEGPA (section d'enseignement général et professionnel adapté), aidés par 4 collégiens de la classe ULIS (Unités Localisées d'Insertion Scolaire) du collège Gustave-Violet qui se sont distingués en réalisant, présentant et servant un buffet salé-sucré pour remercier tous les participants à cette journée d'orientation professionnelle.

RENCONTRES METIERS2 BG.jpgRENCONTRES METIERS 020BG.jpg

Les partenaires de cette journée: le Comité Local Ecole Entreprise, le Rotary Club du Conflent, l'Union Professionnelle Entreprise 66 , la municipalité et le Centre d'Information et Orientation de Prades.

 

 

 

RENCONTRES METIERS 002.JPG

25.02.2011

Opération "Super p'tit dej'"au collège Gustave-Violet

Toutes les les classes des sixièmes, soit plus de 180 collégiens, ont composé leur propre petit déjeuner.

P'TIT DEJ. au COLLEGE VIOLET 012.JPG

Partant du constat que certains élèves ne déjeunaient pas ou déjeunaient mal, c'est à l'initiative du CESC (Comité d'Education à la Santé et à la Citoyenneté) et sous la direction de Marie Catherine Zanoni et Claudine Turrel, professeurs au collège Gustave-Violet, qu'une dizaine de professeurs, intervenants dans plusieurs disciplines, encadraient les élèves pour un exercice pratique des plus agréables: composer le petit déjeuner idéal.

Eloïse GAULIER bg.jpg

Le restaurant scolaire était très animé et devant le self, chacun trouvait tous les produits pour un déjeuner matinal équilibré et énergétique : boissons chaudes et froides ( eau, jus d'orange, thé, lait et chocolat), fruits (bananes, kiwis, oranges, mandarines), laitages (yaourts et fromages), sucre, miel et confitures ainsi que pain, biscottes et biscuits.P'TIT DEJ. au COLLEGE VIOLET 013.JPG

Auparavant, plusieurs cours avaient porté sur la diététique et l'alimentation; après le travail pratique très convivial et festif de ce vendredi 18 au restaurant scolaire, les professeurs procèderont à une analyse des différents choix composant les plateaux des petits déjeuners. Hasard du calendrier, les services sanitaires départementaux procédaient pendant ce temps à un contrôle inopiné qui confirmait que les conditions de travail en cuisine, la conservation des produits et toutes les mesures d'hygiènes étaient respectées.  

05:21 Publié dans infos diverses | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : emile claverie, collège gustave violet | |  Imprimer | |  Facebook | |

18.02.2011

Elagage en tonnelle en centre-ville

ELAGAGE 2011 003.JPG

Une entreprise de Sahorre procède à la taille des platanes du parking Catalogne.

Dans la semaine du 14 au 19 février les arbres du parking sont l'objet des meilleurs soins par l'entreprise spécialisée « L'arbre d'Emile ». La période hors sève est choisie pour cette taille architecturée dite « en tonnelle » pratiquée spécialement dans le sud pour donner une ombre maximale pendant l'été. L'âge des platanes est estimé à 80/85 ans et avec une durée de vie moyenne de 200 ans, quelques générations de Pradéens vont encore profiter de leur ombre généreuse.

05:02 Publié dans infos diverses | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer | |  Facebook | |

16.02.2011

Le député François Calvet visite le parlement des enfants

DEPUTE AU CM2 044.JPG

Nathalie Bobo, institutrice de la classe bilingue du CM2 à l'école Jean Petit, dirigée par Pascal Marsan,  peut être fière d'avoir fait de sa classe le parlement des enfants.

Très attendu, hier, à l’école Jean-Petit, (dirigée par Pascal Marsan), par la quinzaine d’élèves de CM2 de la classe bilingue de Nathalie Bobo, le député-maire François Calvet a répondu en toute franchise aux diverses questions posées par les enfants. Accompagné de son épouse, « Mon bras droit depuis 20 ans n’a-t-il pas manqué de souligner », et de Corine de Mozas élue en charge des affaires scolaires et de la catalanité auprès du maire Jean Castex, le député-maire a pu ainsi rencontrer son jeune homologue des députés juniors, Julien Saliès, 10 ans, et son suppléant Lucas Simao, âgé également de 10 ans.

DEPUTE AU CM2 016.JPG

Le rôle d’un député ?  L’objectif de cette visite était, on s’en doute, de mieux faire connaître aux enfants ce qu’est réellement le rôle d’un député et la manière dont naissent les propositions de loi , différentes des projets de loi puisque les propositions sont faites à l’initiative d’un ou de plusieurs parlementairesa précisé François Calvet. Ce dernier en a profité pour faire un point sur sa circonscription et expliqué aux enfants, que « le territoire sur lequel il intervenait couvrait 160 km de long et comprenait une enclave espagnole: Llivia ».

DEPUTE AU CM2 026.JPG

Il a ensuite brièvement retracé ces deux décennies de carrière, ses débuts de jeune avocat, fraîchement diplômé de Sciences Politiques et titulaire d’un doctorat en Droit. Et s’est rappelé, avec une émotion non feinte de sa première entrée, à 39 ans, dans l’enceinte de l’Assemblée Nationale : « Avant de pénétrer dans l’hémicycle, je me souviens de cet huissier qui connaissait déjà mon nom et mon visage, ce qui m’a fortement impressionné ».

DEPUTE AU CM2 038.JPGLe député a toutefois relativisé ce qui pouvait passer, peut-être, pour de l’orgueil mal placé en martelant à la classe attentive : « Surtout gardez les pieds sur terre, et même bien ancrés! N’oubliez jamais qu’un député est au service des autres, mais que du jour au lendemain, s’il n’est plus réélu, alors son nom est rayé dans la seconde de la prestigieuse liste. Il faut rester humble, dévoué et sincère et observer la société ».

François Calvet, à la question : « Avez-vous déjà proposé une loi et laquelle ? » a rappelé qu’il avait travaillé sur la loi interdisant aux jeunes conducteurs en conduite probatoire de ne pas rouler au volant de cylindrées trop puissantes, à l’image des motoset. Il a évoqué son rôle dans la sauvegarde des archives qui, a-t-il précisé aux élèves " sont l’histoire et la mémoire du pays et de nos institutions". Sans omettre sa proposition de loi sur les vols d’objets d’art sacré.

francois calvet,emile claverie

Enfin, il a conclu sur ce qui, profondément, l’avait poussé à embrasser cette carrière. « Il faut savoir observer la société, œuvrer avec du bon sens et avoir la passion des autres. Vous savez, on s’enrichit énormément et chaque jour en écoutant les gens, du moins c’est de cette façon que je vis au quotidien ma fonction.»    A bon entendeur...

Article signé de Valérie Pons et publié dans  l'Indépendant  du vendredi 4 février.

Retrouvez plus de photos dans l'album.

DEPUTE AU CM2 028.JPG

06:03 Publié dans infos diverses | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : francois calvet, emile claverie | |  Imprimer | |  Facebook | |

14.02.2011

Deux nouveaux gendarmes intègrent la brigade de Prades

Bienvenue en Conflent où ils trouveront le meilleur accueil parmi leurs collègues et chez les Pradéens.

S.PATOUX et S.BOUILLOT.jpg

Sébastien Patoux et Sylvain Bouillot.

Sylvain BOUILLOT2.jpgSylvain Bouillot, marié à une diététicienne, vient d'intégrer la brigade de Prades placée sous le commandement du chef Bruno Boutet. C'est avec une licence de sport en poche (natation et tennis) puis une expérience de maître nageur-sauveteur que Sylvain a pris goût à la notion de service public. De là à préparer l'école de sous-off.' de Montluçon, le pas a été vitre franchi. Première affectation en 2003 à Angers, et le voici bien dans son uniforme. Aujourd'hui, nommé à Prades, il attend avec confiance le résultat prochain du concours d'OPJ (officier de police judiciaire).

Il apprécie dans son métier la pluridisciplinarité des missions et son goût du contact et de la prévention peuvent s'épanouir dans l'exercice de son métier. Il se dit doublement heureux: d'abord dans son travail et également de découvrir une région qui présente beaucoup d'avantages. 

SEBASTIEN PATOUX.2jpg.jpg

 

Sébastien Patoux est marié, originaire d'Epinal. D'un père officier de l'armée de terre, enrôlé pour 2 ans d'armée, il a fait l'école du Mans en 2001 et entamé sa carrière dans un escadron de gendarmerie mobile à Melun. Il a effectué de nombreux déplacements : Tahiti, la Guadeloupe, La Guyane... Il était en Haïti lors du tremblement de terre de 2010 pour une mission de sécurisation. Son escadron étant dissous, il a rejoint au 1er janvier la brigade de Prades. C'est surtout l'esprit de service aux citoyens qui l'anime dans ses fonctions de gendarme où il apprécie la diversité des missions qui lui sont confiées . Son violon d'Ingres, l'informatique et coté sport, la course à pied.

05:13 Publié dans infos diverses | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sylvain bouillot, sebastien patoux, emile claverie | |  Imprimer | |  Facebook | |

12.02.2011

Portraits de nouveaux Pradéens

Prades, une ville accueillante à visage et à taille humains

La réception des nouveaux Pradéens, arrivés dans le courant de l'année 2010, s'est déroulée dans la salle du conseil de l'Hôtel de ville le samedi 22 janvier .

SEBASTIEN et MARIE CAROLINE.JPG

 Bruno, Samira et leur fille Karla, 5ans

« C'est un véritable choix, la qualité de vie nous a séduits. J'étais militaire au 8° RPIMA de Castres, nous cherchions une petite ville et après une année passée à Vinça nous avons opté pour Prades, qui offre tous les services : scolarité et santé en priorité, puis agrément et environnement. Mon épouse, Samira est chauffeur de bus, en congé de maternité; notre deuxième enfant et sa grande sœur Karla, auront un cadre de vie favorable à leur épanouissement. »

Yann et Laurence.JPG

 Yann et Laurence avec Anaïs (3 ans)

viennent de Nancy et ont repris la gestion de l'Hôtel Hexagone à la Plaine St Martin. « Ma famille maternelle est d' Err et nous avons retrouvé une tante à Prades . La relation humaine, la convivialité et le contact sont autant de raisons qui nous ont amené à choisir une petite ville dont le dynamisme nous a convaincus. Nous sentons un fort potentiel à Prades pour celui qui veut s'investir et participer. Avec notre concept « Rando deuch' » et nos mythiques 2 chevaux, nous faisons découvrir la région aux clients de l'hôtel qui, parfois de passage, restent plusieurs jours pour visiter en profondeur. » 

04:40 Publié dans infos diverses | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer | |  Facebook | |

10.02.2011

Portraits de nouveaux Pradéens

Prades, une ville accueillante à visage et à taille humains

La réception des nouveaux Pradéens, arrivés dans le courant de l'année 2010, s'est déroulée dans la salle du conseil de l'Hôtel de ville le samedi 22 janvier.

GERARD et MARTINE.JPG
Gérard et Martine.

Gérard Saqué est maintenant retraité, il travaillait comme chauffagiste à la mairie de Paris et a découvert la Roussillon en 2001 pendant des vacances. Il a installé ses parents à Canet et maintenant se rapproche d'eux en faisant le choix de Prades. Une maison individuelle avec un jardin pour le labrador, le soleil, la mer et la montagne proches autant d'atouts qui lui conviennent. Martine, sa compagne, va partager ces avantages dès qu'elle aura réglé ses affaires parisiennes. Un bémol, avec les commerces qu'elle trouve peu nombreux surtout dans , mais Perpignan est si proche !

SEBASTIEN et MARIE CAROLINE.JPG
Sébastien et Marie-Caroline.

Ils habitaient Néfiach, lui est mécanicien dans l'entreprise Jocaveil de Ria, madame est secrétaire à l'université de Perpignan. En juin, ils se sont installés à Prades qui leur offre tous les services dont ils ont besoin :«Nous nous déplaçons beaucoup à pied, les commerces sont proches et le bus à 1€ génial pour le trajet-travail. Notre chien trouve son bonheur dans les multiples promenades autour de la ville ». 

Article paru dans l' INDEPENDANT du 26 janvier page de Prades.

 

04:37 Publié dans infos diverses | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer | |  Facebook | |