10.09.2011

La RENTRÉE au COLLÈGE G.VIOLET

La rentrée au Collège Gustave Violet s'est effectuée dans de bonnes conditions alors La pré-rentrée pour les professeurs s'est déroulée dans le bruit des perceuses et des scies à métaux des 5 ouvriers qui finissaient la pose d'un kilomètre de tuyaux en aériens pour la rénovation du système de chauffage.

RENTREE SCOL.2011 014.JPG

La délégation municipale devant les 26 élèves de la classe de 6° 4

du professeur Karine Durand

Une rentrée qui compte 670 collégiens soit 60 élèves de plus qu'en 2010 et la création de 2 classes supplémentaires en 6° et 5° pour les recevoir.

Nouvelle direction au collège

Véronique BRINCOURT-BAILLEULJPG.jpgLa nouvelle principale,  Véronique Brincourt-Bailleul nous confiait: «Les enfants nés du baby-boom de l'an 2000 se retrouvent au collège. Nous avons bénéficié du Conseil Général de 104 nouveaux casiers, de mobilier neuf pour 4 salles de classe, d'un deuxième TBI (tableau blanc interactif) et de divers matériels informatiques. Pour l'année à venir la rénovation des W.C. est programmée, de même que la pose de caméras de vidéo-protection pour protéger l'établissement des intrusions éventuelles. Je viens de recevoir le lieutenant Higuéro, commandant la communauté de brigades, pour faire le point sur tous les risques et problèmes liés à la sécurité des élèves et du collège et en particulier ceux concernant le transport en bus et par les véhicules des parents. »

Nicolas Camps, le nouveau principal-adjoint, faisant fonction, nomméNicolas CAMPSJPG.jpg par le recteur d'académie, toujours sourire aux lèvres malgré une journée très animée, nous indique: « Ce matin réunion avec les parents d'élèves pour les informer sur la vie scolaire, le règlement intérieur et répondre aux questions pratiques. Les 670 collégiens se répartissent en 27 divisions réparties en 8 classes de 6°, 7 de 5° et 6 pour les 4° et 3°. L'unité ULIS accueille 10 enfants handicapés. Je planifie l'emploi du temps des cinquante professeurs assurant les cours; coté personnel de service et administratif 10 personnes complètent l'effectif. Seul bémol , l'absence à ce jour d'un professeur d'histoire-géo en catalan; les cours dans cette matière seront provisoirement assurés en français en attendant l'affectation prochaine d'un collègue parlant catalan. Il nous reste à bien cadrer le transport en bus, l'indication de destination sur les autocars se faisant avec un numéro et non par le nom du village »

Bilan de rentrée très positif

La délégation municipale composée du maire Jean Castex, assisté de Corinne de Mozas, adjointe aux Ecoles, de Philippe Duran,et de Jeanne Payré, directrice générale des services municipaux était renforcée par le représentant de l'inspecteur d'académie Félix Oltra et des délégués départementales de l' Education nationale: Mmes Dumons, Goze, Clotte et Gonzalez. Chacun a pris le temps de s'enquérir des problèmes éventuellement rencontrés et solutionnés pour que la rentrée se soit déroulée dans les meilleures conditions.                                                           Emile Claverie

 

nicolas camps, veronique brincourt bailleul,

Jean Castex accompagné de Nicolas Camps, nouveau principal adjoint et de Véronique Brincourt-Bailleul, nouvelle principale lors de la visite de la classe ULIS de M. Alexandre Gironès (absent sur la photo).

Article paru dans l'INDEPENDANT du mercredi 7 septembre.

 

05:01 Publié dans infos diverses | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nicolas camps, veronique brincourt bailleul | |  Imprimer | |  Facebook | |

04.09.2011

Délégués de quartiers et sécurité en ville

Une vingtaine de délégués de quartiers ont été invités par le maire- adjoint à la sécurité Gilbert Coste, pour débattre de la sécurité dans la ville. 

DELEGUE QUARTIER 016.JPG

Ils ont écouté les  commentaires  donnés par: le lieutenant Charles Higuéro (gendarmerie) , de Gilbert Coste (adjoint à la sécurité municipalité), de Daniel Palmer (police municipale), de Christian Amiel (conciliateur de justice) tous liés par une  convention  de collaboration dans la cité .

DELEGUE QUARTIER 014.JPG

Debout: Christian Amiel, conciliateur de justice et Daniel Palmer, policier municipal

Assis: lieutenant Higuéro, commandant la communnaute de brigades de gendarmerie (Prades, Vernet, Olette) et Gilbert Coste, adjoint à la sécurité.

Le lieutenant  Higuéro, en bon pédagogue, a expliqué aux délégués les grandes lignes d'interventions  des brigades de Prades, Olette et Vernet les Bains qui  ont en charge de nombreuses communes avec parfois des effectifs réduits.
LES SUJETS QUI FACHENT:
DELEGUE QUARTIER 008.JPGAvec tact et humanité, il a présenté les grands sujets qui fâchent dans la sphère de la sécurité à savoir: la forte concentration de marginalité ;de familles en difficulté avec un taux de chômage important  ,reflétés en ville par les problèmes familiaux (violences conjugales)), délinquance , cambriolages ,problèmes liés à la santé mentale , des seniors victimes d'arnaque .Tout cela a été mis sur le tapis avec des bilans, et pour 2010- 2011 des résultats encourageants ont été enregistrés   grâce à un travail de prévention et de contacts.
A son tour, Gilbert Coste a précisé le rôle indispensable des délégués de quartiers tout en les remerciant pour leurs interventions. Il a ensuite donné les numéros d'appels utiles. Puis DanielPalmer a mentionné  que la police municipale n'enregistrait aucune plainte et qu'il fallait se diriger  vers la gendarmerie; enfin , Christian Amiel a donné les modalités d'exercice de sa mission .

 

QUESTIONS/REPONSES:   A leur tour les délégués ont parlé des  difficultés  liées au cadre de vie de leur quartier,  certains plus sensibles que d'autres et ont rappelé les incompréhensions relevées autour de certains ronds- points mettant en danger les automobilistes. Les nuisances dues à la musique , aux deux roues , aux animaux  engendrant des disputes de voisinage ont été évoquées ainsi que le danger présenté par le chemin de ronde  pour les riverains et les scolaires qui l’empruntent pour se rendre au collège et au lycée.  
Cette  réunion fort intéressante aura permis  aussi aux délégués d'être informés sur les dernières données de la sécurité en ville .                   Texte Jeanne Camps, photos E.C.
                                                                                                                                                                                                             
Numéro utile :Gendarmerie le  17 et 0468963977
Police municipale: 0468055404
Courriel: cob.prades@gendarmerie.interieur.gouv.fr
Les rendez-vous avec le conciliateur de justice se prennent auprès du  secrétariat de la police municipale au rez de chaussée de la mairie annexe en centre ville. 

DELEGUE QUARTIER 011.JPG

05:41 Publié dans infos diverses | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer | |  Facebook | |

29.08.2011

Le canal, sept siècles d'histoire sans histoires

Une association qui compte 1594 adhérents

Eric Sicart est garde-vannes sur le canal dit de « la branche ancienne » depuis plus de 30 ans; il en connait tous les « yeux » (vannes)  sur les 17 kilomètres qu'il surveille et entretient.

Eric Sicart 005.JPGSur sa mini-pelle araignée, à cheval sur le canal, il nettoie et désensable le réseau nous confiant: « Au total je surveille 20 kilomètres de canaux avec les 3 km de l' « union des canaux »; j'y trouve parfois quelque jeune sanglier ou chien noyés, tombés dans l'eau et emportés par le courant comme également  des poubelles jetées, ce qui fait l'objet d'amendes pénales lourdes lorsque nous identifions le fautif en faisant parler le contenu de la poubelle ».

Monique DOUCHE 007.JPGMonique Douche est la secrétaire de l'ASA (Association Syndicale Autorisée), elle nous précise: « Le syndicat est constitué de de 1594 adhérents et dessert l'arrosage  sur 500 hectares qui s'étirent sur les communes de Prades, Codalet, Ria, Eus et Los Masos traversés par le canal « branche ancienne ». Une  grande partie des terres irriguées est composée de petits lots urbains pour environ 1400 adhérents et 194 terrains agricoles et d'élevage plus importants. » 

 L'ASA est actuellement présidée par Jean-Louis Bial : « Le canal est alimenté par les eaux de la Têt détournées à hauteur de Villefranche et nous en avons la gestion jusqu'à Los Masos. Ce réseau a quatre fonctions: conduire l'eau jusqu'aux lieux d'arrosage, alimenter les nappes phréatiques, évacuer les trop-pleins et limiter les inondations et enfin ralentir les eaux de pluie afin de recharger les nappes  Les hydrauliciens ont calculé que l'eau ,depuis Prades, par temps de pluies met 12 heures pour arriver à la mer et guidée par les canaux 48h par temps sec. Sur le parcours  l'eau après avoir arrosé les terres alimentera encore les nappes phréatiques.»            

 Bureaux ASA au 32 rue Pasteur (1° étage); permanence ouverte au public les mardis et jeudis  de 9h à 12h et de 14h30 à 17h.   Tél 0468057889

CANAL SEPT SIECLES 009.JPG

 

Le canal, sept siècles d'histoire sans histoires: 

 Il (le canal) a été « donné, accordé et délivré pour toujours »  par Jacques II, roi de Mallorque, aux habitants de Prades, Ria et Codalet ainsi qu'en témoigne  la charte écrite en latin par Ferrarius Japparia le « 13 des Kalendes de juillet de l'an 1305 ». 

La photocopie de la traduction mot à mot en français réalisée le 23 octobre 1813 par Antoine Texidor, notaire public de la ville de Prades, est conservé au bureau de l'association. Ce texte, signé du maire de l'époque Jacomet, rappelle toutes les obligations et recommandations faites aux gestionnaires et leurs successeurs  consignées sur une dizaine de pages. »

05:52 Publié dans infos diverses | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : monique douche, jean louis bial, eric sicart, emile claverie | |  Imprimer | |  Facebook | |

25.08.2011

Opération "Vacances tranquilles"

GENDARMES et P.M 005.JPG

Gendarmes et policiers municipaux sont en alerte et veillent sur la sécurité de chacun.

En cette période estivale le plan « Tranquillité vacances » vous permet de signaler votre éventuelle absence auprès des forces de l'ordre qui lors de leurs patrouilles diurnes ou nocturnes surveilleront plus particulièrement les habitations signalées comme étant inoccupées. bruno boutet,roger solere,emile claverieL'adjudant-chef Bruno Boutet, commandant la brigade de Prades, met en avant des conseils de bon sens et de logique qui vous éviteront quelques déconvenues: « Nous recommandons d'informer les voisins et la gendarmerie ou la police municipale de la durée de l'absence, de vérifier que tous les moyens d'accès sont bien fermés et éventuellement renforcés de l'intérieur – volets en rez de chaussée, portail de garage, ...et enfin de ne rien laisser à l'extérieur qui puisse susciter la convoitise comme salon de jardin, vélo,...ni échelle ou outils de jardinage pouvant faciliter une effraction . Pensez comme un malfrat, mettez vous à sa place devant votre maison. "

  

bruno boutet,roger solere,emile claverieAvec le plan «Tranquillité séniors », police et gendarmerie se mettent au service des personnes âgées, parfois isolées, qui peuvent se signaler également auprès des mairies Rogerbruno boutet,roger solere,emile claverie Solère, chef de service de la P.M.: « N'ouvrez pas votre porte à un inconnu, ne laissez pas entrer chez vous les personnes que vous ne connaissez pas, évitez de donner des renseignements personnels par téléphone, faites relever votre courrier, ne mettez pas votre adresse sur votre trousseau de clés,... Nous sommes à la disposition de chacun pour que votre sécurité et votre tranquillité soient assurés. »

bruno boutet,roger solere,emile claverieCes deux opérations qui durent toute l'année se complètent par le plan « Voisin vigilant »: il est recommandé de signaler toute anomalie ou visite suspecte dans votre quartier, cette démarche peut être profitable à tous. Pour autant il ne s'agit pas de tomber dans la psychose au moindre passage d'un véhicule dans votre rue.

D'autres recommandations relatives à la sécurité des personnes et des biens sont disponibles en gendarmeries et mairies que vous soyez dans la rue, sortant de la banque, sur internet, au téléphone.

 

 Informations pratiques pour bénéficier des plans « tranquillité vacances et tranquillité séniors » ou communiquer dans le cadre de l'opération « voisin vigilant ».

Avec un effectif de 24 gendarmes etauxiliaires, la communauté de brigades Prades, Vernet, Olette est joignable par internet: cob.prades@gendarmerie.interieur.gouv.fr

Par téléphone: brigades de Prades: 04 68 96 39 77, Vernet:04 68 05 50 08,

Olette: 04 68 97 01 09

Police municipale de Prades: 04 68 05 41 04

05:04 Publié dans infos diverses | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bruno boutet, roger solere, emile claverie | |  Imprimer | |  Facebook | |

23.08.2011

Festival Pablo Casals, la saison 2011, remarquable cuvée

La saison 2011 du Festival Pablo Casals a été marquée par des bilans très positif dans les domaines artistiques et de la notoriété.

 L'idée maîtresse des organisateurs ( en photo Michel Barret, vice-président du Festival et Michel lethiec, directeur artistique) a été d'aller à la rencontre du public pour lui proposer la découverte d'une musique de qualité en délocalisant dans tout le Conflent de nombreux concerts et en offrant 11 concerts publics en accès libre dont celui du 13 août sur le parvis de l'église St Pierre donné pour un millier de spectateurs attirés en grande partie par l'embrasement du clocher.

RECEPTION PAMS 006.JPG

Un bilan notoriété particulièrement satisfaisant avec l'inauguration par le ministre de la Culture, accompagné des autorités politiques du département, député et sénateur, des présidents de la Région et du Département et du représentant du Préfet. L'éclat de cette ouverture a eu pour effet une médiatisation nationale à la télévision, la radio et la presse, contribuant à la renommée de la capitale du Conflent auprès du plus large des publics. Au même titre, les mémorables concerts donnés « Musique au lever du soleil » au Chalet des Cortalets , à l'Abbaye de St Martin du Canigou et aux Prieurés de Serrabonne et Marcevols; autant de premières créant des événements repris par les médias nationaux. La fréquentation importante des concerts publics des étudiants de l'Académie de musique dans les églises de 10 villages autour de Prades contribue à la découverte de notre patrimoine local, autant de petites communes qui sont l'objet de la visite de mélomanes et amateurs de grande musique.

RECEPTION PAMS 002.JPG

iris tejada,sonia ritlewski,emile claverieUn bilan artistique très positif avec le renouvellement du tiers des quarante interprètes de grand renom qui font la réputation du festival. Des temps très forts et des moments de grâce avec entre autres: le concert d'ouverture par la pianiste Brigitte Engerer, l'interprétation du « Quatuor pour la fin du temps » au Prieuré de Serrabonne, celle «Des 7 paroles du Christ en croix » avec un récitant à l'Abbaye de St Martin du Canigou et le dernier concert de clôture, le « Cant dels ocells » signant la dernière œuvre de la programmation. Ces choix privilégiant plus la qualité artistique que la facilité commerciale. ( En photo: Michel Lethiec, directeur artistique pendant le discours de Jean Castex, maire de Prades et préssident du Festival pablo Casals)

De grands projets en perspective avec la création d'une « Maison Casals » à la fois musée, lieu d'archivage, d'étude et de rencontres musicales. Un partenariat entre l'Université Paul Valéry, Montpellier III, et le Festival pour créer un master de musique et musicologie, la partie pratique pour l'enseignement de l'instrument, la composition et l'interprétation artistique se tenant dans notre cité. Enfin le renouvellement d'une « convention d'objectif » entre l'État et le Festival qui prolonge pour 3 ans une aide financière représentant prés du tiers du budget .

Enfin un accord avec la Maison d'édition Gallimard pour la publication dans la série « Découvertes » d'un ouvrage sur Pablo Casals et le Festival qui porte son nom.

Les bénévoles à l'honneur

ACADEMIE MUS2 016.JPG

Le Festival Pablo Casals fonctionne grâce au travail de 3 bénévoles réguliers et de 3 bénévoles intermittents. Deux salariés à plein temps, Sonia Ritlewski, attachée de production et Iris Téjada, (photo ci-contre) chargée de la communication, réalisent tout le travail de fond. Cette équipe de base est renforcée, le temps des concerts, par une trentaine de bénévoles qui assurent l'accueil du public, la sécurité, la vente de programmes et de disques, etc...Autant Jean Castex, maire de la Ville et président du Festival, que Michel Lethiec, directeur artistique , ont tenu à mettre à l'honneur ces bénévoles sans lesquels l'évènement phare du Conflent ne connaitrait la qualité de l'accueil qui fait son charme.

05:52 Publié dans infos diverses | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : iris tejada, sonia ritlewski, emile claverie | |  Imprimer | |  Facebook | |

19.08.2011

Les camions frigorifiques contrôlés par la gendarmerie

La gendarmerie de Prades et la DDPP (Direction Départementale de la Protection des Populations) ont procédé tout dernièrement à un contrôle routier des conditions de transport des denrées alimentaires soumises au froid, autrement dit vérifié que les camions frigorifiques en circulation respectent la législation en vigueur.

03h13: Dans l'entreprise X. à Perpignan, le chauffeur-livreur commence sa journée, il met les 2 compartiments frigorifiques du camion en température; en 2h de temps elle va passer de + 19°5 à -21°, le temps nécessaire au livreur pour prendre ses 30 bons de livraison de surgelés et de charger la marchandise au plus vite. Entretemps les frigos sont tombés à – 25°.

05h10: départ du camion de Perpignan, son conducteur ignore qu'à

06H00 sur un parking le long de la RN 116, gendarmes et contrôleurs se sont mis en place. Les inspecteurs de la DDPP ont vérifié leur matériel, le thermomètre à laser indique 14° au sol et 10° à hauteur d'homme.

HYGIENE et FROID 013.JPG

06h15: les premiers camions frigorifiques arrivent, systématiquement ils sont arrêtés. Sur la cabine de l'engin frigorifique l'indication FRC +3-2017, traduction « Frigorifique Renforcé classe C (-18°), date de validité de l'agrément: mars 2017 ». Vérification du document «Agrément technique de transport de denrées périssables », s'il n'est pas fourni à l'instant, il devra être présenté aux bureaux de la DDPP dans les 24h. Pour les contrôleurs la lecture des bons de livraison apporte des informations sur les marchandises transportées, les étiquettes des colis précisent la nature du produit et les conditions de transport: « poisson surgelé - 22° ». La température est vérifiée, tout est conforme: « Circulez, bonne journée, bonnes livraisons ». Le contrôle a pris quelques minutes seulement, effectué avec courtoisie et amabilité, il est bien compris par les professionnels car il y va de la santé publique. Une entreprise roussillonnaise tourne en pleine saison avec 60 camions, parfois des défections à l'embauche matinale obligent à un remplacement dans l'urgence par des intérimaires qui ne connaissent pas toujours toutes les subtilités du transport par camion-frigo d'où, pour l'inspecteur de la DDPP, l'occasion d'informer le chauffeur sur ses obligations.

HYGIENE et FROID 012.JPG

Sur une trentaine de camions interceptés en moins de 2 heures -livraison de fruits et légumes, charcuteries, pains et pâtisseries, fromages et produits laitiers , surgelés,...une seule infraction est relevée et 5 chauffeurs devront fournir le document technique non présenté.

Ce type de contrôle est effectué très régulièrement à la sortie des magasins réservés aux professionnels : restaurants, brasseries, campings, petites épiceries,... Les gérants de ces petites commerces viennent se fournir chez les grossistes directement avec leur véhicule, dans ce cas également le transport doit s'effectuer dans le respect des conditions d'hygiène d'autant plus que ces véhicules peuvent être parfois à usage polyvalent pour des transports qui n'ont rien à voir avec l'alimentaire.

8h30: pause-café pour l'équipe gendarmerie-DDPP puis direction un village voisin.HYGIENE et FROID 002.JPG

09h00: le commerce d'alimentation générale vient juste d'ouvrir, il a été signalé par un client soucieux de voir que l'hygiène n'était pas respectée dans ce magasin.

Le constat est sans aucune ambiguïté: la trancheuse à viande non nettoyée, 2 cageots de pêches pourrissent au pied du comptoir depuis plusieurs jours, les présentoirs de produits dans les frigos présentent des coulures sanguinolentes, une barquette de sous-vide a dépassé la DLC (date limite de consommation) depuis 3 jours, 2 paquets non identifiés trainent dans un frigo, le sol est douteux par endroits et des déchets de toutes sortes sont dispersés ça et là,..Dans la réserve du magasin, fouillis indescriptible: «C'est un nid à rats et à cafards », signale le gendarme au commerçant à qui il rappelle avec pédagogie certaines règles de base en matière d'hygiène. L'inspecteur de la DDPP prend des notes, constate des manquements évidents et donnera 15 jours au commerçant pour que tout soit remis en ordre dans les meilleures conditions d'hygiène; également il donnera quelques conseils de bon sens qui simplifieront le travail de l'épicier. Il annonce une prochaine inspection après le délai accordé. Le maire de la commune est informé de ce contrôle et des dispositions prises.

Le lieutenant Charles Higuéro, commandant la communauté de brigades Prades, Vernet, Olette commente la situation: «Ce commerce de proximité est absolument indispensable aux gens du village, il apporte un ensemble de services très diversifiés à la population mais nous ne pouvons pas laisser faire n'importe quoi; là encore, comme pour le transport de marchandises, la santé publique est en jeu et notre rôle est de protéger les citoyens dans tous les domaines. »            

La DDPP, direction départementale de la protection de la population reprend depuis 01.2010 les compétences des services vétérinaires et des unités départementales de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraude. Les DDPP relèvent du Premier ministre et sont placées sous l’autorité du préfet de département.

DDPP 66 Téléphone 04 68 85 15 91 Courriel : ddpp @ pyrenees-orientales.gouv.fr

cob.prades@gendarmerie.interieur.gouv.fr

05:26 Publié dans infos diverses | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer | |  Facebook | |

04.08.2011

Les vacanciers sont enfin arrivés !

AU CAMPING 018.JPG

Ils sont enfin arrivés...

En ces premiers jour d'août, le camping municipal affiche « complet », nous avons rencontré une famille d'habitués et une autre de passage pour quelques jours.

J.MARC,CHRISTELLE DE ROUEN.JPG

Jean-Marc et Christelle travaillent tous deux comme chef de rang dans la restauration. Ils ont parcouru 1050 km depuis Rouen en prenant le temps avec 2 jours de trajet pour profiter pleinement de leurs congés avec Léonie et Vincent. C'est leur 3e année au camping de Prades, déniché grâce au guide Michelin, et la dernière après avoir découvert tous les agréments de la région. Des plages du Barcarès et Canet à la Cerdagne en passant par Castelnou, le Col de Jau et Villefranche. Pour Jean-Marc: « C'est le rapport qualité/prix d'un camping ombragé, frais et calme - un peu moins cette année! - qui nous fait apprécier l'endroit. Nous privilégions la tranquillité et le repos avant tout ». Pour Léonie, 19 ans: « La Tour des parfums à Mosset, l'animation au camping du « Cirque à 2 balles » et les concerts gratuits sur la place, c'est super ! ». Christelle, la maman, précise: « Après 3 semaines ici, nous partons vers l'Espagne, un peu à l'aventure. Nous trouvons la circulation sur les routes de montagne dangereuse; les gens d'ici conduisent vite et de façon imprudente alors que nous prenons notre temps même en voiture ».

Bonne fin de vacances aux Rouennais qui reviendront bien un jour.

 J.LUC SOIZIKK de LAVAL.JPGJean-Luc, la quarantaine et demie, est professeur de physique-chimie au lycée de Château- Gontier près de Laval en Mayenne, pays de Loire; Soizick, son épouse, est prof d'histoire-géo. Quelques jours dans leur maison de vacance du bordelais, direction les Pyrénées centrales après une visite à Laguiole. La météo de juillet leur a fait découvrir Prades par hasard avec l'envie pour maman « de faire un cours d'histoire à son fils Noé, 13 ans, et à sa petite sœur Clémentine sur les cathares et  leurs châteaux » . Noé joue de la clarinette depuis 3 ans : « Le concert avec Brigitte Engerrer au piano nous a impressionné, peut-être un jour, si je fais le conservatoire, j'espère suivre les cours des grands maîtres à l'Académie de musique de Prades ». Jean-Luc confirme le programme des vacances qui s'avère très éducatif: «Demain, départ pour la Cerdagne avec le train jaune et je récupère la famille à Odeillo pour la visite du four solaire; un crochet par l'enclave de Llivia en souvenir du traité des Pyrénées et la curiosité de ce découpage géographique puis l'Espagne pour terminer. » Sans cahier de vacances, la famille aura profité des congés pour réviser, l'air de rien: l'histoire, la géographie, la musique, la physique avant la prochaine rentrée scolaire.

Sûr qu'ils reviendront en Conflent, il y a encore tant de richesses culturelles à découvrir !       Emile Claverie et Florent Fougères

Article publié dans l'INDEPENDANT du mercredi 3 août. 

AU CAMPING 013.JPGAU CAMPING 014.JPG Le camping municipal de la Plaine St Martin est géré dans le cadre de la SEM Prades Conflent Accueil Promotion sous la responsabilité de Jean-Christophe Janer, élu municipal, président de la SEM.

Composé de 19 chalets de 5 lits avec jardinet et de 60 emplacements de camping dont 31 électrifiés, il a une capacité maximale d'accueil de 340 places. Très ombragé et très calme, il est idéalement situé à proximité immédiate du plan d'eau (pèche et promenade) et de la piscine. Le responsable de l'hébergement, Philippe Ascola est assisté de 3 gardiens Janick, Antoine et Maxence. Une rénovation du camping municipal est programmé en 2012 dans le cadre du réaménagement des terrains du leg Jeanbrau.

Contact: 04 68 96 29 83 et 06 86 38 54 17

Email: prades.conflent@wanadoo.fr

florent fougeres,emile claverie

04:57 Publié dans infos diverses | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : florent fougeres, emile claverie | |  Imprimer | |  Facebook | |