06.07.2014

LE GALA d' "OBJECTIF DANSE"

En quelques photos le début du gala donné le vendredi 27 juin  par l'association "Objectif danse" que dirige depuis 35 ans Micheline Samso-Ribalte qui a formé à la danse 3 générations assisté d'Elodie Bial et Céline Boussaguet.

GALA OBJECTIF DANSE (7).JPG

GALA OBJECTIF DANSE.JPGGALA OBJECTIF DANSE (13).JPG

A voir l'album de photos "Ultime gala d'Objectif Danse"

 

 GALA OBJECTIF DANSE (5).JPGGALA OBJECTIF DANSE (16).JPG

05.07.2014

Avec le PIJ, la SEGPA au Canigou

Ils l'ont fait ! Point d'orgue d'un projet de longue haleine mené conjointement par la SEGPA du collège Gustave Violet et le PIJ de Prades, voici, le 17 juin, les élèves de 6e2 et 5e2 au sommet du Canigou !SEGPA CORTALETS.jpg

Deux objectifs guidaient ce projet : la découverte des traditions catalanes et le dépassement de soi. A travers la réalisation d'un herbier franco-catalan, la visite du prieuré de Serrabonne et la montée du fagot sur le pic du Canigou, les élèves ont pu se familiariser avec nos traditions.

Trois randonnées ont permis de réaliser une subtile alchimie entre les grands axes du projet. Les destinations ? Le pin du Roi à Ria, les crêtes de Boule d'Amont et, immense fierté pour ces jeunes conquérants,l’ascension du Canigou avec des températures avoisinant le zéro en plein mois de juin, sur deux jours, depuis Taurinya, comprenant une inoubliable nuitée au refuge des Cortalets.

SEGPA CANIGOU1.jpg

« C'était dur, mais on l'a fait »: une répartie qui, à elle seule, résumait la satisfaction des élèves face à l'effort enduré.

Des élèves qui tiennent à remercier le passionné et passionnant Gérad Llense (guide du prieuré), la mairie de Boule d' Amont (après une randonnée réalisée sous la pluie, le goûter offert par la commune fut le bienvenu !), Amanda Bachkine (directrice du PIJ), Hélène Epailly (professeur d'EPS), Marc Espeut (directeur de la SEGPA et botaniste), Michel Llanas, (spécialiste des randonnées et des traditions catalanes), Marine Cariou (leur surveillante attitrée), Sabrina Eldin et Olivier Rouche (leurs enseignants), ainsi que la Generalitat de Catalunya, le Conseil Général, le collège Gustave Violet et la mairie de Vernet Les Bains, pour leur participation financière sans laquelle rien n'eût été possible.

SEGPA (Section d'Enseignement Général et Professionnel Adapté) du

Collège Gustave Violet: 04 68 96 51 66

P.I.J (Point Information Jeunesse Prades) au  04 68 05 82 93

 

 

Emile Claverie

 

 

 

 

 

04.07.2014

Une St Pierre exceptionnelle

Aux dires des vieux pradéens, la St Pierre n'avait pas été célébrée avec une telle énergie, une telle ambiance depuis plus d'un quart de siècle.

L'équipe du « Casal del Conflent » s'en est donné à cœur joie et sans chercher ni à épater ni à battre des records, elle a su mobiliser les jeunes et les moins jeunes pour offrir à chacun trois jours d'animations familiales, délirantes et fédératrices dans la bonne humeur et l'amitié pour tous et à tous les moments.

JEUX St PIERRE  PRIX.jpg

La remise du trophée aux “Nins”, vainqueurs des jeux.

Exceptionnel, extraordinaire, super, génial, phénoménal, ...les superlatifs manquent pour dire à tous combien leur dynamisme a séduit et enthousiasmé les différents publics.

Nul doute que cet énorme succès va motiver les troupes de Jordi et Miquel qui prépareront la St Pierre 2015 avec encore plus d'énergie et de générosité, si c'est possible. Les fêtes de la St Pierre rentrent à nouveau dans l'histoire de notre cité et vont attirer beaucoup de monde dans les prochaines années.                            Emile Claverie

A consulter les albums photos qui vous font revivre en images ces 3 journées.

JEUX St PIERRE (27).JPG

Étaient en piste pour ces fêtes avec l'équipe du Casal del Conflent : els trabucaires de Ripoll, els gegants i grallers de Vilafranca de Conflent, d'Ogassa et de Sant Joan de les Abadesses, la Batucada de Cornellà, la Penya blaugrana del Conflent, les colles de castellers Els Pallagos del Conflent, els Castellers del Riberal et de Castelló d'Empúries. Le groupe Terra del Sol, le Foment sardaniste, les orchestres Al Chemist, DJ. Morrison et la cobla Mil·lenària et aussi les clubs de pétanque, basket et football et Didier Payré pour les “Contes i llegendes de l'alt Conflent”. Sans oublier la municipalité avec le personnel des services administratifs et techniques, ainsi que la police municipale sans lesquels aucune manifestation publique ne serait possible.

JEUX St PIERRE (11).JPG

 

 

4

01:12 Publié dans infos diverses | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer | |  Facebook | |

03.07.2014

Coeur et santé marche pendant l'été

Le club "coeur et santé "
 

COEUR et SANTE.jpg

Les cours de gymnastique ont cessé ce jeudi 26 juin, les adhérents se sont réunis autour d'un pot de l'amitié des plus sympathique et vont se retrouver durant l'été tous les  mercredis et vendredis pour 
des marches encadrées. La reprise des cours aura lieu le lundi 15 septembre . 
Pour plus d'infos:   g.malet@aliceadsl.fr
 

01:19 Publié dans infos diverses | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer | |  Facebook | |

Le Collège Gustave Violet distingué par l'Ordre National du mérite

Le collège Gustave Violet vient de se voir honoré du diplôme d'honneur de l'éducation citoyenne par l'Association de l'Ordre National du Mérite « pour la réalisation d'un travail majeur nommé « C'est notre mémoire » avec l'exposition sur la Grande guerre inaugurée le 19 juin en présence de Mireille Bossy, sous-préfète, et Michel Rouquette, inspecteur d'académie des P.O.

college gustave violet, veronique brincourt bailleul,christian hernandez,prades66500,call of poilus,

Hélène Epailly (prof EPS) ,Christian Hernandez (prof arts plastiques), Kader Jarri (technicien), Véronique Brincourt -Bailleul (principale)  Arnaud Lemaître, Marie-Christine Llanas, Yann Oheix et Lucien Pouzet, professeurs d'histoire avec Jeannine Renard  et Jacques Palacin, membres de l'Ordre National du Mérite des P.O.

college gustave violet, veronique brincourt bailleul,christian hernandez,prades66500,call of poilus,

college gustave violet, veronique brincourt bailleul,christian hernandez,prades66500,call of poilus,

 

 

 

 

 

 

 

 

Véronique Brincourt Bailleul, la principale du collège, visiblement émue, a reçu cette distinction des mains de Jacques Palacin et Jeannine Renard, membres de l' ONM, section des P.O., honneur qu'elle a aussitôt partagé avec les professeurs et le personnel du collège, la dédiant à tous les élèves « pour leur investissement dans cet imposant et remarquable travail qu'est l'exposition baptisée par les élèves « Call of Poilus » supervisée par Christian Hernandez, professeur d'arts plastiques ».

La principale Mme Brincourt-Bailleul était d'autant plus émue par cette cérémonie qu 'elle termine ses fonctions à Prades pour être affectée au collège de Céret à la rentrée prochaine.                                                                                                                                                                     Emile Claverie

college gustave violet, veronique brincourt bailleul,christian hernandez,prades66500,call of poilus,

Les élèves fiers de la reconnaissance de leur travail  par l'Ordre National du mérite

 

 

 

 

 

 

 

02.07.2014

APPEL du 18 JUIN, SOUVENIR du DEBARQUEMENT...

La cérémonie commémorative de L'appel du 18 juin 1940, du Général de Gaulle a été célébrée sur la place du même nom en présence d’un public nombreux. et des autorités civiles et militaires.

La nation commémorant  à la fois le 70ème anniversaire du débarquement qui a permis la Libération de la France.et le  centenaire de la 1° guerre mondiale de 1914/1918 dite la Grande guerre.

raymond coyde,prades66500

 Raymond Coyde et Mme Juncy, soeur d'André Maler

Dans son discours Le maire, Jean Castex  a rendu hommage au Conflentois  Raymond Coyde présent et au Pradéen, André Maler, décédé en 1992, représenté par Madame Juncy, sa sœur, qui ont participé à la Libération de la France.  "

...Un jeune Gallois de 19 ans, engagé dans les Royal Marines,  faisait partie de ces soldats de la Liberté qui débarquèrent à Juno  Beach, près de Ouistréam, le 6 juin 1944. Cet homme est là,  avec nous ce soir, il s’agit de Monsieur Raymond COYDE,  installé en Conflent depuis 1976 et dont la famille est bien  connue dans notre ville. Je le salue en votre nom avec un  immense respect.   Aux côtés de l’unité de Raymond, en première ligne, le  commando n° 4, sous les ordres du Commandant KIEFFER, qui  comprenait 465 britanniques mais également 177 Français du  1 er bataillon de fusiliers marins. Parmi eux, le Pradéen André  MALER, cheminot réfractaire au STO, décédé en 1992, auquel  je tiens à rendre également hommage en ce jour. André, votre  frère d’armes, était devenu, cher M. COYDE, votre ami et je  salue sa sœur, Mme JUNCY, présente à vos côtés. .."   Extrait du discours de Jean Castex, maire de Prades

                                                                                                         Emile Claverie

raymond coyde,prades66500

Raymond Coyde avec Nathan Leeuwerck, le "petit  maire"

Ci-dessous l'article signé de J.L. Bobin publié le 21 juin 2014 dans l'Indépendant.

Ils ont tout deux participé au débarquement de Normandie. L'un, engagé dans les Royal Marines, l'autre au sein du commando Kieffer. La ville leur a rendu un vibrant hommage.

On l'a assis là ; sur un fauteuil à dossier jaune. En attendant que la cérémonie commence. Les autorités se font attendre. Quelques personnes viennent alors lui glisser un petit mot gentil à l'oreille. Prétexte aussi pour le photographier. C'est qu'il porte beau ; avec son béret vert, sa moustache argentée, sa croix en bois autour du cou et ses décorations ajustées au revers du veston. Raymond Coyde sourit poliment. La tête un peu ailleurs. Bien loin de tout ce remue-ménage qui agite maintenant la place de l'Appel-du-18 juin.

R. COYDE.jpg

Le Gallois Raymond Coyde, installé en Conflent depuis 1976, assis aux côtés de Mme Juncy, la sœur d'André Maler, lors des cérémonies de l'Appel du 18-Juin. La municipalité a le projet d'apposer une plaque commémorative sur la maison natale du Pradéen, décédé en 1992.                                  PHOTO/J.-L. B.

La clique révise ses gammes. Porte-drapeaux au garde-à-vous-fixe. Sapeurs pompiers alignés en rangs serrés. En uniforme d'apparat, la sous-préfète et le commandant de gendarmerie prennent maintenant place aux côtés des élus ceints de leur écharpe tricolore. L'instant est solennel. Sonnerie aux morts. Minute de silence et dépôt de gerbe.

Raymond Coyde observe la scène d'un regard un peu absent. Comme si tout cela, à 89 ans, ne le concernait plus vraiment maintenant. Lui, qui s'est longtemps montré si discret sur l'un des épisodes les plus marquants de sa vie. De ceux qui participent à l'écriture de la Grande histoire. Celle dont on vient de commémorer le soixante-dixième anniversaire. Le 6 juin 1944, ce jeune Gallois de 19 ans, engagé dans les Royal Marines, faisait partie des soldats de la liberté qui débarquèrent à Juno Beach, près de Ouistreham. Sans doute, y est-il encore un peu quelque part. Mais que tout cela est loin...

Des hommes modestes et réservés

Au même moment, dans une autre péniche secouée par les vagues sous un déluge d'obus, le Pradéen André Maler fixe lui aussi avec émotion la côte normande. Avec 177 autres compatriotes, il appartient au fameux commando Kieffer. Une unité d'élite combattant sous l'uniforme britannique et sur lequel il a fièrement cousu l'écusson "France".

Raymond Coyde et André Maler ne se connaissent pas encore. Ignorent, en affrontant ce jour-là le feu et la mitraille dans la boue et le sang, qu'ils vont se retrouver, bien des années plus tard, à Prades.

Installé en Conflent depuis 1976 le Gallois a fait souche au pied du Canigou. Où vivent désormais, du côté de Vinça, ses enfants et petits enfants. Les deux frères d'armes auront ensuite plusieurs fois l'occasion de se rencontrer. D'évoquer pudiquement ensemble quelques souvenirs communs.

Mais Raymond est désormais seul. André l'a quitté en 1992. S'est éteint dans sa ville natale de Prades. Cheminot réfractaire au STO, il avait rallié l'Espagne par Osséja avant de rejoindre Lisbonne, où un avion anglais le convoiera jusqu'à Bristol. "Raymond, André et tous les autres, ont en commun une profonde modestie, parfois même une réserve ou une réticence à évoquer ces moments de juin 1944, où tant des leurs ont perdu la vie" a souligné dans son discours le maire Jean Castex. "Ces héros ne demandèrent aucune récompense (..) Mais cette histoire les dépasse, tant elle est porteuse d'espérance et d'enseignements (...) L'espérance, c'est celle du combat des démocraties et des défenseurs de la liberté qui ont fini, grâce à des hommes comme Raymond Coyde et André Maler, par triompher des forces du totalitarisme et des criminels contre l'humanité".

Impassible, Raymond Coyde est resté de marbre. Le visage toujours aussi hiératique. Concluant à sa façon la vibrante allocution municipale. D'un imperceptible hochement du béret. 

Article signé de J.L. Bobin publié le 21 juin 2014

 

01:00 Publié dans infos diverses | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : raymond coyde, prades66500 | |  Imprimer | |  Facebook | |

01.07.2014

Hélène LEGRAY a dédicacé son dernier roman

Le Petit Déj' littéraire reconduit dès l'automne

 La Médiathèque intercommunale accueillait son dernier Petit Dej littéraire de la saison ce samdi 21 juin avec l'auteure- journaliste Hélène Legrais qui venait présenter son dernier roman «  Les montagnes chantaient la Liberté ».

helene legray,muriel santini,prades 665

Muriel  Santini , (debout à gauche) a introduit la rencontre avec Hélène (debout robe bleue) entourée de fidèles lecteurs.

 Bien installés sous les ombrages du jardin, les fans d’ Hélène tout en dégustant croissants, café et thé avaient plaisir à partager un moment privilégié de culture en écoutant les diverses péripéties du récit ayant pour cadre Font-Romeu en 1943. De nombreuses questions trouvèrent ainsi réponses pour le plus grand plaisir de l'assistance. Muriel Santini, animatrice, à la Médiathèque rappela que:  « Vu le succès durant l'année écoulée du Petit Déj' Littéraire, nous aurons plaisir à le renouveler en automne sans oublier l'atelier d'écriture animé par Hélène qui reprendra dès septembre .»                              E.C

 

Photo  E.C 

 

00:34 Publié dans infos diverses | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : helene legray, muriel santini, prades 665 | |  Imprimer | |  Facebook | |