05.03.2014

Au lycée Renouvier, théâtre sur la violence

 Le temps suspendu à l'amphithéâtre du lycée Renouvier le vendredi 21 février avec la pièce « La fabrique de la violence »

 Les professeurs vous le diront: « Tenir pendant 1 heure une classe de 30 élèves n'est pas toujours chose facile ! ». L'acteur Christophe Caustier a tenu dans un silence absolu, seul sur scène, 150 lycéens pendant 1h30 lors de la représentation de la pièce « La fabrique de la violence » mise en scène par Tiina Kaartama. Une performance fortement applaudie; les enseignants vous diront pour eux que c'est toute l'année; sauf le temps des vacances nécessaires pour récupérer.

lycee renouvier,la fabrique de la violence,

Christophe Caustier entouré par Mme Molinié, professeur au lycée et la représentante d'Artchipel

qui assure la diffusion théâtrale dans les lycées.

 Sur le thème de la violence envers les jeunes, à la maison, à l'école.

Seul sur une simple estrade de l'amphi du lycée Charles Renouvier, sans décor et avec pour seul accessoire et partenaire une chaise et un jeu d'éclairage, le comédien Christophe Caustier a entraîné les lycéens dans l'univers de la violence, interprétant par l'attitude, le geste, le regard, l'intonation et les silences, les différents rôles de ce récit de Jan Guillou, où l'injustice, la violence et la brutalité s'exercent sur une victime résistante opposée aux caprices du plus fort. L’amitié, la fraternité la solidarité, la vengeance et le pardon restent présents tout au long de la pièce avec la question principale de savoir comment résister à l’injustice, mais aussi comment résister à la violence elle-même.

lycee renouvier,la fabrique de la violence,

 Echange avec les lycéens après la représentation.

Christophe Caustier: « Pour l'acteur, tout est dans une concentration totale de chaque instant; le texte doit être coordonné avec l'intonation , la gestuelle et l'éclairage avec une précision implacable; j'ai présenté cette pièce 320 fois en 12 ans; aujourd'hui j'ai bénéficié d'un public jeune et intéressé que je sentais concerné dans une interaction silencieuse. »

lycee renouvier,la fabrique de la violence, Christophe Caustier,

Le comédien Christophe Caustier (au centre) en discussion avec Dacha Nadinic ( à gauche), chargé de comm' du lycée

et le proviseur Hervé Améziane. 

Avant cette représentation qui aura marqué élèves et enseignants, des ateliers animés par le comédien et la metteure en scène avaient permis de transmettre quelques notions de théâtre et de mise en scène aux lycéens de Renouvier. Après la représentation, le jeu des questions-réponses avec le comédien Christophe Caustier et Tiina Kaartama, était aussi fort que le spectacle auquel les ados venaient de participer tant ils étaient pris par le sujet de la pièce et l'interprétation.

                                                                                                                      Emile Claverie

 

lycee renouvier,la fabrique de la violence,christophe caustier,dacha nadinic

 La pièce « La fabrique de la violence » sera donnée le vendredi 4 avril à 20h30 au théâtre de l'Archipel à Perpignan. Tirée du roman autobiographique écrit par le suédois  Jan Guillou, paru en 1981 et édité en français en 1990; il est publié chez Agone, l'adaptation théâtrale chez Elan. Adapté au cinéma en 2003, le film a été nommé à l' Oscar du meilleur film en langue étrangère.  

lycee renouvier,la fabrique de la violence,christophe caustier,dacha nadinic

 Photos du comédien sur scène par Dacha Nadinic

 

 

 

 

 

29.10.2013

Livre en herbes, 6ème édition

Les journées du « Livre en herbes »,  édition 2013, ont innové en se délocalisant en centre ville pour la journée du samedi; bouquins et vieux papiers ont connu un franc succès et une belle fréquentation malgré les premiers froids qui n'ont pas découragé les amoureux de la lecture et de toutes sortes d'écrits: dessins, affiches et autres cartes ou grimoires étaient à l'étal de onze stands. 

 Hélène Legrais, suivie par les « élèves » de son atelier d'écriture, a improvisé en  squattant pour plus de confort l'abri chaleureux d'un café ; en fin de journée la projection-débat sur l'ours s'est prolongée jusqu'à 20h30, la qualité du documentaire et de l'animateur retenant le public autant que sa  passion et sa  curiosité pour le  plantigrade.

livre en herbes,

Hélène Legrais interviewe Christian Doumergue, initiateur de la B.D bi-lingue du Collège Gustave Violet avec les élèves Goeffrey Payré et Lise Castex.

livre en herbes,livre en herbes,

Le dimanche, changement de décor et retour d'un chaud soleil; ce sont   les magnifiques arbres du parc de l'hôtel de ville qui surveillent le flux régulier des visiteurs  venus découvrir les multiples animations présentées. Des ateliers pour enfants bien fréquentés sont la démonstration que certains parents ont la volonté de donner à leur progéniture le goût et l'envie des pages à découvrir. Dans son rôle d'animatrice Hélène Legrais, humour complice aux lèvres, a interviewé les écrivains et éditeurs, faisant  au mieux pour mettre à l'aise les jeunes collégiens de Gustave Violet qui présentaient leur bande dessinée « A la recherche de l'arche de Noé » en français et catalan.

livre en herbes,

Parmi les nombreux livres et ouvrages présentés,  deux stands se distinguaient par la qualité des illustrations: celui de l'invité d'honneur Philippe Martin pour ses macro-photos d'insectes et de François Brun pour ses vues sous marines en Méditerranée.

livre en herbes,

Philippe Martin, écologue, photographe naturaliste en conférence pour "Livre en herbes".

Le livre en herbes, une animation devenue incontournable qui cherchera chaque année par ses innovations à surprendre son public.                                                  Emile Claverie  

livre en herbeslivre en herbes                                                                                  

 

 

 

 

 

 

22.07.2013

Les façades d'enduits sculptés, visite guidée

FACADES ENDUITS 085.JPGCe vendredi 12 juillet en fin de journée, Jeanne Camps historienne locale et délégués au Patrimoine, organisait une visite guidée dans les rue de Prades à la découverte des façades d'enduits sculptés de Joachim Eyt.

Nous vous invitons à revivre cette visite avec notre album de photos.

jeanne camps,joachim eyt

Déambuler dans Prades le nez en l'air, c'est l'assurance de découvrir la ville différemment. A voir à la médiathèque jusqu'au 27 juillet. 

Après la visite : l'expo ! Tout récemment, l'office du tourisme organisait une visite guidée du centre-ville autour des façades d'enduits sculptés réalisés par Joachim Eyt pendant l'entre-deux-guerres. Ce fut un véritable succès. Plus d'une trentaine de personnes, touristes et Pradéens réunis, ont ainsi suivi, une heure et demie durant, les explications de Jeanne Camps, qui, pour l'occasion, avait troqué sa casquette de chargée de mission Patrimoine pour son chapeau de guide.

jeanne camps,joachim eyt.... C'est ensuite en cortège que le public a arpenté le centre-ville tout en remontant le temps. Un étonnant voyage vers cette Belle époque pradéenne, où autour du peintre décorateur Joachim Eyt (1872-1948), plusieurs maçons et artisan laissaient libre cours à leur imagination sur les bâtiments de la cité....Aujourd'hui son prolongement à travers une exposition...Une visite s'impose, car elle permet aux personnes qui n'ont pu venir, et aux touristes de passage, d'avoir une autre vision du centre-ville. .... Qui était Joachim Eyt ? D'où lui venait son inspiration ? Ou encore, comment protéger aujourd'hui ces façades ? Autant de réponses à toutes ces questions, qui par le biais de cette expo, donne bigrement envie de déambuler désormais le nez en l'air.

Exposition "Enduits sculptés"  ouverte jusqu'au 27 juillet à la médiathèque.

jeanne camps,joachim eyt

Prochaine visite guidée vendredi 26 juillet avec le petit patrimoine religieux de la ville autour des oratoires. Rendez-vous à 17h devant l'Office du Tourisme, face mairie annexe centre ville.

Extraits de l'article publié le samedi 20 juillet sous la signature de J.L. Bobin/           Photos E.C.

02:52 Publié dans CULTURE et PATRIMOINE, infos diverses | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jeanne camps, joachim eyt | |  Imprimer | |  Facebook | |

03.04.2013

Pâques entre traditions sacrées et profanes

En ce dimanche matin de Pâques, le ciel étant devenu plus clément, avec un soleil qui ressemblait à un jour de printemps,  l'allégresse et l'espérance étaient au rendez vous dans le cœur des Pradéens, pour deux temps forts du mystère pascal, entre sacré et profane.

PAQUES CISTELLES 049.JPG

les misteris rentrent.jpgLes Misteris .JPG

La procession du Ressuscité a été suivie sur la place par la foule des grands jours: les deux Misteris, celui de la Vierge et celui du Christ Ressuscité se sont, comme le veut la tradition, rencontrés et salués aux sons des Régina . Puis la messe de Pâques a rassemblé les fidèles de tout le Conflent dans une église superbement fleurie.

PAQUES PUBLIC.jpg

CANT'EUS.jpg

Aux sons des cloches, à la sortie de la messe, la foule s'est  rassemblée devant le balcon de la mairie annexe pour assister à l'aubade des Goigs dels ous chantés par la chorale Cant'Eus.

PAQUES CISTELLES 072.JPG

PAQUES CISTELLES 077.JPGDu haut du balcon balcon, le maire Jean Castex, entouré  de son conseil a descendu les cistelles garnies de charcuteries catalanes et de chocolats pour remercier les choristes en habits catalans .

 

Un apéritif  a  clôturé cette matinée festive puis chacun s'est empressé de rentrer chez soi pour déguster en famille ou entre amis le traditionnel repas pascal.

PAQUES CISTELLES 060.JPG

03:38 Publié dans animations, CULTURE et PATRIMOINE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : canteus, goig dels ous | |  Imprimer | |  Facebook | |

25.02.2013

Visite à la médiathèque

 La médiathèque intercommunale se situe au 33 rue de l’Hospice dans un bâtiment d’environ 850 m2 composé de deux niveaux.

Au rez-de-chaussée : une galerie d’expositions (pour les artistes locaux), puis vient l’accueil, ensuite les sections adultes et jeunesse, la section documentaire et la section musique.

A l’étage on trouve le fonds catalan et l’espace cinéma Robert Cortès, organisé en partenariat avec l’association des Ciné-Rencontres.

 Les bibliothécaires sont là pour vous orienter et vous informer.

MEDIATHEQUE (2).JPG

Plusieurs espaces muséographiques se sont aussi développés au 1er étage : la collection de peintures Martin Vivès, le musée archéologique du Conflent, une collection d’objets et de livres ayant appartenu à Charles Renouvier et surtout l’espace Pablo-Casals.

La médiathèque vous propose actuellement 28 700 documents, dont:
-  21 800 livres, 20 revues
-  1200 DVD et vidéos

MEDIATHEQUE.JPG

Ces documents sont répartis sur plusieurs sections :

* l'espace adulte propose 6000 romans (dont 500 romans policiers et science-fiction) 500 BD, et 10 revues (L'Indépendant, la Semaine du Roussillon, le Nouvel Oservateur, l'Express, Science et Vie...)

* l'espace jeunesse avec pour les enfants 2000 romans : policiers, fantastique ou science-fiction, 3000 albums, 600 BD et 5 revues.

* l'espace documentaire comprend 3500 ouvrages pour les adultes et pour les enfants traitant de la plupart des connaissances scientifiques actuelles ainsi que 200 dictionnaires, encyclopédies. Au sein de cet espace on peut s'informer sur l'histoire, le patrimoine, la vie actuelle de Prades, du Conflent, du département comme de la région Languedoc-Roussillon: c'est ce qu'on appelle le fonds local : il contient des livres, des vidéos, des revues...
Aux côtés du fonds local se tient le fonds catalan  constitué des nombreux ouvrages donnés par la Généralitat de Catalogne à la bibliothèque depuis les années 1960. 

MEDIATHEQUE (3).JPG

                    Pascale, Claire (la directrice), Cathy.

* l'espace musique où l'on trouve 3600 CD de toutes les musiques rap, variété, ainsi que 300 ouvrages traitant de l'histoire de la musique.

* l'espace cinéma avec 1200 DVD, 1800 documents sur le cinéma et 617 livres, revues et vidéos (en partenariat avec l'association des Ciné-Rencontres)

La médiathèque est ouverte de sept. à juin : mardi 10 h à 13 h 16 h à 19 h, mercredi 10 h à 19 h, vendredi 15 h à 19 h.


Contacts:  04 68 96 52 37 Courriel: mediatheque@ccconflent

La médiathèque dispose par ailleurs de belles collections muséographiques au premier étage du bâtiment :
-la collection de peintures de Martin Vivès, l'espace Charles-Renouvier, le musée archéologique et l'espace Pau-Casals  

04:19 Publié dans CULTURE et PATRIMOINE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer | |  Facebook | |

20.02.2013

« Pallagos del Conflent », nouvelle association de castellers

« Pallagos* del Conflent » est la nouvelle association de « castellers ** », une «colla castellera **» qui a montré son savoir-faire, encore tout jeune, lors de la St André à Vinça le 2 décembre.

 Voyez l'album de photos "Castellers"

michel morera

Une des rares associations à caractère sportif et dans la pure tradition catalane qui rassemble femmes et hommes de toutes les générations: de l'arrière-grand-père au dernier petit-fils.

michel morera

La finalité consiste à édifier une tour humaine sur plusieurs niveaux, cet exercice spectaculaire -non sans danger mais parfaitement maîtrisé- fait appel à un esprit d'équipe demandant une grande confiance entre tous.

Les «castellers » donnent bien l'image de la vie : des adultes et des anciens qui constituent un socle humain (la pinya ***), fondation stable, sur lequel de plus jeunes viendront grimper pour constituer un deuxième niveau puis un 3° étage avec de plus jeunes et de plus légers jusqu'à « l'agulla », dernier élément au sommet avec un « nin/nina » (enfant) qui saluera le public avec un drapeau catalan symbolisant la réussite d'un effort collectif. Les anciens soutenant, conseillant, sécurisant, aidant les plus jeunes dans leur ascension vers le sommet de la pyramide.

michel morera

Quoi de plus beau que cette union entre les générations demandant une totale confiance entre tous les participants ? Bel exemple de solidarité entre les générations, bel exemple d'intégration également, la « colla » étant ouverte à tous sous réserve d'en respecter les règles. Le public, les spectateurs, peuvent aussi devenir acteurs en renforçant la « pinya » et en aidant à sécuriser l'ensemble.

Un sport qui développe l'esprit d'équipe, la confiance en soi et dans ses partenaires et demande de la force et de la résistance pour les porteurs, du sens de l'équilibre pour ceux qui s'élèvent dans la tour.

Pour vous convaincre et rejoindre les « Pallagos del Conflent », voyez leur travail lors des entraînements du vendredi (de 19h à 21h) au Complexe des sports de Prades et le mercredi (de 19h à 21h) à Vinça, salle des Fêtes.    

 A voir plus de photos avec l'album "Castellers" .                                                                            

michel morera

* Pallagos: jeunes gens

** castellers, colla castellera, de castell=château. Edification de tours humaines pouvant atteindre jusqu'à 9 niveaux, tradition catalane.

*** fer pinya: faire bloc (pour aider quelqu'un)

 La colla castellera « Pallagos* del Conflent », entité qui dépend du Casal del Conflent, sera baptisée le 12 mai à Catllar et reconnue par la CCCC (Coordinadora de Collares Castelleres de Catalunya)

 Contact: Michel Morera, président de l'association

michel.morera@hotmail.fr                     Tél: 0609129334                                             

michel morera

 

michel morera

04:16 Publié dans CULTURE et PATRIMOINE, infos diverses, Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : michel morera | |  Imprimer | |  Facebook | |

07.02.2013

Le retour du « Llibre Vermell » à l'hôtel de ville

Le "Llivre Vermell" ou "Roig" (rouge), cher aux anciens Pradéens, est de retour dans sa bonne ville de Prades .

jeanne camps

jeanne camps

jeanne camps

En pleine forme ayant subi une importante restauration, le revoilà en tant que preuve écrite de la mémoire de la ville et prêt à  être consulté .

 Mémoire de la ville 

Son contenu se décline depuis 1609 en langue latine, catalane et française et parle de la vie historique, économique, sociale et religieuse de la ville mentionnée « régie par  l'abat del monestir camarer de l'abbadia de la Grassa (abbaye de la Grasse)  » sous la responsabilité « d'un batlle et de trois consuls (municipalité d'alors). » 

jeanne camps

jeanne camps

Quelques pages blanches nous ramènent à la Révolution française,  puis vers l'occupation allemande pour terminer en 1999 sous forme de Livre d'Or avec des dédicaces.

Il est donc un registre précieux des délibérations de la ville, une mémoire écrite Mais depuis des décennies il était devenu un vieux livre malade, abîmé et disloqué, heureusement les pages avaient résisté à l'usure du temps.

jeanne camps

Restauration: Le maire Jean Castex s'est donc préoccupé de sa restauration et a chargé Anne-Marie Brun, adjointe a la culture, de ce dossier; elle nous explique:

« Nous avons, après étude, confié durant deux mois en 2012 le livre à l'atelier de Frédérique Naverau, spécialiste à Canet de la restauration des livres anciens et qui vient de nous le restituer. Son travail donnera lieu prochainement à une conférence apportant toutes les précisions sur les découvertes inédites de sa restauration ».

Pour les étudiants, les chercheurs et tous ceux qui seront intéressés une bonne nouvelle   "El Llibre Vermell" avec ses 500 feuillets sera entièrement numérisé en février 2013 et donc consultable par tous.

jeanne camps

Anne Marie Brun, Jean Castex avec la restauratrice Frédérique Naverau.

Texte de Jeanne Camps, photos Emile Claverie

 Fiche d'identité  du "Llivre vermell"

Dimensions - Forme d'un parralélèpipède rectangle de 38 cm x27 cm x 21,50 cm

Poids -10 kg400   Feuilles - 500 feuilles assemblées donnant une tranche rouge d'où son nom de Vermell (ou Roig, rouge en catalan)

Couverture - En cuir décorée avec quatre gros clous en cuivre pour l'isoler de la surface

Chaîne -En cas de vol le livre était accroché au bureau du maire par une chaîne qui a disparu !