22.07.2014

Diplômes aux aides soignants

L'IFAS (Institut de Formation d'Aides Soignants de Prades) a procédé à la remise des diplômes concernant la promotion  2013-2014 :

11 JUILL AID SOIGN (4).JPG

Michel Roméro, directeur pédagogique, Jean Castex, maire de Prades, président du conseil d'administration de l'Hôpital, Myriam Ferlin, directrice de l'Hôpital et Laurence Riéra, formatrice à l' IFAS

 Laurence Riéra, responsable de la formation assistée de Laurence Leblanc, a constaté: « ...Une excellente motivation du groupe. Trente et un candidats ont été diplômés, 9 garçons et 22 filles.Tous sont méritants au même titre mais nous avons tenu à récompenser les 4 premiers lauréats: Aurélie Merlat, Anne Galibert, Caroline Arnaudiès et Jessica Bouzet. »     

DIPL A S  (6).JPG

                        Le travail attend maintenant ces nouveaux diplômés assurés d'un débouché.  

laurence riera,jean castex,myriam ferlin,laurence leblanc,mairie prades

                                                                                                                             Emile Claverie

 Pour toute information concernant l’ IFAS :www.hopital-prades.fr , 

Téléphone 04 68 96 13 30.

  

20.07.2014

La Pétanque pradéenne et le Mémorial Matéo

Quarante huit doublettes du Conflent, et non des moindres, ont disputé le mémorial Matéo qui s'est déroulé dans une ambiance conviviale. 

2014-07-14 00.57.37.jpg

Louis Silva,Antoine et José Matéo et Edelmiro Silva les gagnants et Emmanuel Matéo 

Un buffet froid a été offert par la famille aux participants, ce qui a permis aux amis et copains de Manu de se retrouver et de disputer ce challenge jusqu'au bout de la nuit. Bravo à l'équipe José Matéo et Edelmiro Silva qui ont su dominer tous les concurrents pour triompher et enlever ce mémorial.

 

 

 

01:32 Publié dans Loisirs, Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer | |  Facebook | |

18.07.2014

SON et LUMIÈRES du 14 juillet

Fragilisé, le vénérable clocher n'aurait pas supporté le fracas des explosions. Il a donc fallu trancher. Exit désormais l'art de la pyrotechnie. Bienvenue dans celui du "mapping".

Pas de feu d'artifice cette année pour le 14 juillet au pied du clocher. Dit comme ça, de manière aussi abrupte, la nouvelle pourrait de prime abord désarçonner. Aucune inquiétude pour autant à nourrir. Le grand spectacle qui clôture la traditionnelle commémoration de la fête nationale aura bien lieu. Comme d'habitude.

LUMIERES du 14 JUILL 2014 (11).JPG

LUMIERES du 14 JUILL 2014 (19).JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Révolution française et prise de la Bastille

"ID scènes" est solidement réputé dans les P.-O. Ceux qui ont déjà assisté à la mise en images de la Sant Joan au Castillet ou, il y a deux ans, au 45ème  anniversaire du Lydia peuvent d'ailleurs attester de la pertinence de ses créations. Au départ, l'idée était de concevoir une scénographie pour le seul clocher de l'église. "Mais avec la proximité des arbres cela posait un réel problème de vision". Il n'en bénéficiera pas moins d'une illumination aux petits oignons..

LUMIERES du 14 JUILL 2014 (14).JPG

Un véritable spectacle éducatif réalisé par "idscènes" pour la plus grande satisfaction du public. Exit le feu d'artifice à Prades ?

LUMIERES du 14 JUILL 2014 (31).JPG

LUMIERES du 14 JUILL 2014 (44).JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LUMIERES du 14 JUILL 2014 (5).JPG

Contact idscènes: jmb@idscenes.com            Site: www.idscenes.com

01:02 Publié dans animations, infos diverses | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : idscenes | |  Imprimer | |  Facebook | |

17.07.2014

Le 14 juillet

Le 14 juillet, en fin de matinée, place de la république, devant l'église, les estivants et les Conflentois étaient regroupés pour assister aux cérémonies officielles du 14 juillet avec remise des grades d'officier à plusieurs pompiers volontaires avant une émouvante  Marseillaise" brillamment interprétée a capella par la mezzo-soprano franco-américaine Robin Hendrix.

14 JUILLET (10).jpg

En présence de Mme Mireille Bossy, sous-préfète, de Jean Castex, maire de Prades, des membres du 1° bataillon de choc du CNEC de Mont-louis, des sapeurs pompiers et des porte-drapeaux d'associations d'anciens combattants et autorités militaires.

14 JUILLET SYNAN (11).JPG

01:05 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer | |  Facebook | |

15.07.2014

ROTARY CLUB, LE NOUVEAU PRESIDENT

Jean-Claude Pinard, président du Rotary

 Au Rotary Prades Conflent vient de se dérouler la passation entre l'ancien président Maurice Ertveld et le nouveau Jean-Claude Pinard, lors de la réunion du 23 janvier au restaurant Le Festival. 

ROTARY PASSATION PDT (5).JPG

J.C. Pinard reçoit le collier de président remis par Maurice Ertveld (à droite)

J.Cl. Pinard n'est pas un nouveau, puisque fidèle des fidèles du Rotary, il a déjà présidé aux destinées du club en 2004; maintenant à la retraite et plus disponible que jamais, il reprend avec un évident plaisir les rênes du Rotary afin de poursuivre l'œuvre engagée par son prédécesseur.                                 E.C.                                            

 

 

 

 

13.07.2014

14 juillet à Prades, spectacle

Fragilisé, le vénérable clocher n'aurait pas supporté le fracas des explosions. Il a donc fallu trancher. Exit désormais l'art de la pyrotechnie. Bienvenue dans celui du "mapping".

SON i LLUM1.jpgPas de feu d'artifice cette année pour le 14 juillet au pied du clocher. Dit comme ça, de manière aussi abrupte, la nouvelle pourrait de prime abord désarçonner. Aucune inquiétude pour autant à nourrir. Le grand spectacle qui clôture la traditionnelle commémoration de la fête nationale aura bien lieu. Comme d'habitude. Au cœur de la cité. Simplement sera-t-il quelque peu différent. Sans bombinettes pétaradantes dans le ciel, cette fois. Sans étoiles filantes dégringolantes d'étincelles. Sans sifflements stridents. Sans cascades dégoulinantes d'effets pyrotechniques. Sans bouquet final aux épines picotantes. Exit donc les "Oh : la belle rouge", "Oh : la belle verte" qui font s'exclamer les enfants de générations en générations. La faute à qui ? La faute à quoi ? Cela mérite tout de même bien quelques explications.

Solutions de rechange trop contraignantes

"A vrai dire, nous n'avions pas le choix", explique Anne-Marie Brun, adjointe au maire chargée de la culture, du patrimoine, de la communication et de la vie associative "Car le clocher de l'église est toujours en cours d'expertise depuis qu'une pierre de la terrasse est tombée sur le toit du Trésor (*). Les deux faces donnant côté rue ont été vérifiées en urgence après qu'un périmètre de sécurité ait été établi. Deux autres côtés doivent néanmoins encore être diagnostiqués et purgés par l'entreprise spécialisée dans ce type de travaux aériens. Nous attendons leur devis. Nous ne pouvions pas prendre le risque de faire tirer le feu d'artifice tant que l'ensemble du clocher ne serait pas définitivement sécurisé. Cela l'aurait fragilisé davantage".

SON i LLUM2.jpg

Le clocher bénéficiera d'une mise en scène soignée. Mais l'essentiel du spectacle son et lumière se déroulera sur la façade de la maison Jacomet et sur celle de l'annexe mairie. PHOTO/Illustration J.-L.B.

En concertation avec l'artificier "Mille et une étoiles", plusieurs solutions de rechange sont dans un premier temps envisagées. Mais l'exiguïté de la place de la République n'offre que très peu de marge de manœuvre. Aucune ne s'avérant satisfaisante, il fallut donc se rendre à l'évidence et annuler.

Comment diable changer son fusil d'épaule à trois semaines de la date fatidique ? Fair-play, l'entreprise propose alors à la municipalité de contacter "ID scènes", une société montpelliéraine spécialisée dans le concept de mapping vidéo. "Plus explicitement parlant, il s'agit d'une technique de spectacle son et lumière conçu autour d'une succession de projections architecturales", poursuit Anne-Marie Brun.

Révolution française et prise de la Bastille

"ID scènes" est solidement réputé dans les P.-O. Ceux qui ont déjà assisté à la mise en images de la Sant Joan au Castillet ou, il y a deux ans, au 45e anniversaire du Lydia peuvent d'ailleurs attester de la pertinence de ses créations. Au départ, l'idée était de concevoir une scénographie pour le seul clocher de l'église. "Mais avec la proximité des arbres cela posait un réel problème de vision". Il n'en bénéficiera pas moins d'une illumination aux petits oignons.

L'essentiel des projections se fera du coup sur la façade de la maison Jacomet et celle de la mairie annexe. En quoi consisteront-elles ? Elles évoqueront bien sûr la Révolution française et la prise de la Bastille. Pour le reste : mystère. Ce sera la surprise. Anne-Marie Brun n'a aucune inquiétude à ce sujet. "Ce spectacle musical son et lumière se substituera de fort belle manière au feu d'artifice".Permettant, par la même occasion, au vénérable édifice de 800 ans, supportant de plus en plus mal les vibrations des explosions, de couler encore quelques siècles de plus de tranquillité...

Article publié dans l'Indépendant du 11 juillet sous la signature de J.L. Bobin
_____

01:24 Publié dans infos diverses | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer | |  Facebook | |

10.07.2014

INAUGURATION de la RESIDENCE « Justin FABRE »

hermeline malherbe,jean castex,mairie prades66500La présidente du Conseil Général et de l'Office 66, Hermeline Malherbe-Laurent, a inauguré le lundi 30 juin, la Résidence « Justin Fabre » située 8 rue Voltaire, composée de 4 logements de type F2 et F3 . Elle a remis les clefs aux futurs heureux occupants qui ont pour avantage d'avoir l’agence d ’Office 66 située au rez-de-chaussée du bâtiment. La Résidence a été baptisée  Justin Fabre, dont le maire Jean Castex a rappelé à l’ assistance le parcours,. Extraits: « .... Il a été maire de Prades en 1940 à 1941...Très impliqué dans l'animation importante de la ville , ..Justin Fabre, entrepreneur de maçonnerie, fut conseiller municipal, puis maire adjoint aux travaux publics pendant le mandat du Dr Lavall et devint maire par un concours de circonstances car le docteur Lavall tomba malade et mourut en décembre 1939. Jean Clerc alors 1er adjoint mobilisé, l'appuya avec le sous préfet pour qu'il soit maire. ..Justin Fabre était radical puis socialiste. ....Dans ses mémoires il écrivit: « Nommé au suffrage universel par le conseil municipal, je pris cette fonction qui je l'avoue fut pénible car je n'étais qu'un ouvrier sans fortune et un primaire, avec tout juste le certificat d'études , et je fus jalousé par certains conseillers, l'opposition ne désarmait hermeline malherbe,jean castex,mairie prades66500pas ! et en plus en 1940 on évacua sur Prades 400 Mentonnais dont je dus m'occuper en même temps que les fâcheuses conséquences de l'Ayguat. »...Il fut révoqué sans tambour ni trompette par arrêté préfectoral du 19 février 1941 sur ordre du gouvernement de Vichy et remplacé par un militaire le commandant  Hector Pyguillem. ...En définitive Justin Fabre, issu du peuple, était un homme représentatif de son époque : travailleur apprécié franc, engagé politiquement et aimant sa famille et sa ville de Prades qu'il servit de son mieux ....En donnant son nom à la résidence  du 8 rue Voltaire, c'est lui rendre un hommage mérité et comme diront les anciens pradéens «  Enfin un nom d'un pradéen de souche ! ».                                                                                                                                                Emile Claverie

hermeline malherbe,jean castex,mairie prades66500

Remerciements à Mme Jeanne CAMPS, chargée de mission municipale pour le patrimoine et à M. Jean-Michel BARRATEGUI, petit-fils de M. Justin FABRE.

Les «  MEMOIRES A BATONS ROMPUS DE FAITS PASSES DANS MA PETITE VILLE DE PRADES » de 1885 à 1969 LIVRE 1 écrits par M. Justin FABRE ont largement inspiré le discours de J. Castex.

hermeline malherbe,jean castex,mairie prades66500

 

 

 

 

01:12 Publié dans infos diverses | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hermeline malherbe, jean castex, mairie prades66500 | |  Imprimer | |  Facebook | |