28.10.2014

Une centenaire fêtée

Jeanne Gourlaouen est née le 19/10/2014 à Clermont Ferrand.

Centenaire coquette et distinguée, toujours alerte avec  sa canne, elle rejoint sa chambre seule par l'ascenseur, Jeanne Gourlaouen n'est plus entourée que par le personnel soignant et d'animation de sa demeure, la  Maison de retraite Guy Malé.

 Elle n'a plus de famille, son papa était menuisier et sa maman tenait le foyer.De santé très fragile, elle maison retraite guy male,jeanne goulaouen,marie jo rabate caldi,marie laure devillers,allait à l'école de façon très irrégulière; de cette enfance  elle garde le souvenir bien agréable  de l'institutrice Mme Redon, très attentionnée, qui lui laissait des livres pour qu'elle puisse étudier sous les arbres dans le jardin familial. Vers ses 15 ans sa grande sœur, partie travailler à Paris, lui proposa de la rejoindre pour vivre avec elle. Elle a commença a travailler chez le boucher Colas, patrons très prévenants et gentils: « mais ce travail, n'était pas  un vrai métier et  ma mère me mit  en  apprentissage chez une  couturière. ».  Elle rencontrera Joseph, un breton chauffeur de maître « beau, toujours très élégant, scrupuleux de bien faire son métier et faisant preuve d'un grand respect envers moi » . Ce bonheur sera de courte durée, Joseph est mobilisé pour la deuxième guerre; il obtient une permission d'un jour pour les marier et décédera sur le front trois jours avant la fin de la guerre Jeanne ne s'est jamais remariée: « Je n'ai jamais voulu refaire ma vie avec un autre homme, Joseph était l'amour de ma vie. »

Elle s'installe alors avec sa sœur Geneviève, dans une ferme et exerce le métier de couturière. Elle en parle  encore   avec passion: « J'adorais ce métier, les toilettes élégantes et raffinées. » 

Après le décès  de sa sœur, elle élira domicile à Vernet puis à  Prades à la résidence Porto Rico.

maison retraite guy male,jeanne goulaouen,marie jo rabate caldi,marie laure devillers,

Jeanne Gourlaouen entourée de Marie-Jo Rabaté-Caldi, animatrice, et  Marie-Laure Devillers, infirmière référente de la Maison de Retraite.

Aujourd'hui, elle fait partie du club des centenaires de la  Maison de retraite Guy Malé et comme Jeanne est une gourmande, elle partagera avec les autres résidents les crêpes que Marie-Jo et Michel ont spécialement préparé pour elle le matin même de ses 100 ans.                                                                                                                                                                                      Emile Claverie

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.