25.04.2014

La passionnante aventure de la Cité ouvrière pradéenne des Castors

A la fin des années cinquante, 62 couples réunis en association décident de construire eux-mêmes leur maison. Jeanne Camps leur rend hommage dans un captivant ouvrage.

Ils étaient pour beaucoup cheminots. Mais aussi électriciens, postiers. ou encore maîtres d'école. Tous politiquement profondément ancrés à gauche. Nous sommes au début des années cinquante. C'est l'époque dite des Trente glorieuses. Celle de la reconstruction. Du boom économique et démographique.

LES CASTORS.jpg

Pour nombre de jeunes couples, le logement devient alors très vite une préoccupation majeure. Prades n'échappe pas à la règle. En 1953, soixante-deux familles séduites par le mouvement d'autoconstruction coopérative des Castors, qui commence à se développer en France, décident donc de constituer une association locale et de rallier l'Union nationale.

C'est cette formidable aventure que Jeanne Camps, chargée de mission Patrimoine pour la ville de Prades, retrace dans un passionnant ouvrage qui vient d'être publié cette semaine. Agrémenté de nombreux repères historiques, de documents inédits et de plus d'une centaine de photographies, cette brochure donne aussi largement la parole à d'anciens Castors ou à leurs enfants.

CASTORS2.jpg

Des témoignages émouvants qui nous permettent de mieux comprendre la foi, l'enthousiasme et le sens du partage qui guidait ces jeunes couples. Un ouvrage de référence qui rend un hommage mérité à tous ces pionniers de la citoyenneté.

Le livre des castors de Jeanne Camps est en vente à la Maison de la Presse.

Contact Jeanne Camps: 04 68 05 33 01

Les commentaires sont fermés.