10.03.2014

"Prades Conflent solidaires" : la liste "résolument» de gauche

La liste, qui bénéficie du soutien du Front de gauche mais ne se veut mandatée par aucun parti, est conduite par François Picq, ancien éleveur caprin et fromager, de sensibilité écologiste.

C'est ainsi qu'ils se définissent. Réunis au sein d'un collectif citoyen, ils se lancent dans la campagne électorale en laissant leurs étiquettes politiques au vestiaire. Présentations.

On efface tout et on recommence. Avec peu ou prou la même ligne de conduite. Et un casting sensiblement identique à défaut d'avoir été majoritairement rajeuni. On ne pourra en tout cas pas leur reprocher de ne pas avoir de suite dans les idées. De ne pas conserver intactes leurs convictions chevillées au cœur. Pour certains déjà engagés dans la campagne pour les municipales en 2008, voilà qu'ils remettent ça au sein de la liste "Prades Conflent solidaires". Une équipe qui sera cette fois conduite par l'écologiste François Picq. Un peu à l'insu de son plein gré d'ailleurs. "Car il n'y a pas de chef chez nous, dit-il. Tout le monde est sur le même pied d'égalité. C'est la raison pour laquelle nous tenions absolument à la création, au préalable, d'un collectif dont cette liste est aujourd'hui l'émanation". Une liste composée donc d'hommes et de femmes issus de milieux professionnels variés, aux expériences diverses, impliqués dans la vie associative et dont plusieurs ont déjà exercé des mandats de conseillers municipaux ou d'adjoints.

LISTE PICQ GAUCHE.jpg

"Nous sommes résolument à gauche", affirment en chœur François Picq, Chantal Pons, Jean Vasquez, Sonsoles Arnaldes et Serge Bastide. La liste est d'ailleurs officiellement soutenue par la Front de Gauche. "Mais ne sommes mandatés par aucun parti", tiennent-ils à préciser. Les militants communistes et ceux du Parti de gauche, qui figurent dans l'équipe, le sont à titre personnel et individuel, insistent-ils. "Sans leur étiquette politique". Selon eux, le sens de leur engagement a pour objectif fondamental de donner à Prades et au Conflent "un équilibre économique conforme à la transition écologique et énergétique" qu'ils jugent indispensable. Celle-ci nécessitera "un plan local d'économie d'énergies, un soutien actif à l'agriculture biologique, ainsi que la prise en compte et le soutien aux énergies renouvelables". Outre les transports, l'agriculture, le social, l'urbanisme et l'emploi, l'un de leurs autres chevaux de bataille repose sur la démocratie participative. A cet effet, les Pradéens seront invités à faire partie de"commissions extra-municipales pour réfléchir et proposer les réalisations nécessaires, aussi bien pour le présent que pour l'avenir". Un avenir dont ils soutiennent mordicus qu'il doit s'envisager à l'échelle du Conflent tout entier. Pour que "notre communauté" puisse, dixit, se construire dans une "harmonie solidaire". 

Qui sont-ils et que font-ils ?

1. François Picq, 63 ans, producteur agricole retraité. 2. Chantal Pons, 64 ans, professeur retraité. 3. Jean Vaquez, 56 ans, guichetier La Poste. 4. Sonsoles Arnaldes, 37ans, bijoutière-artisan émailleur. 5. Serge Bastide, 66 ans, cheminot retraité. 6. Nadia Martinez, 49 ans, professeur retraité. 7. Jacques Pons, 68 ans, professeur retraité. 8. Louhou Oubarrahou, 36 ans, secrétaire. 9. Didier Buzin, 53 ans, artisan peintre. 10. Viviane Longis, 62 ans, secrétaire retraitée. 11. Jean-Louis Amoros, 70 ans, retraité EDF. 12. Francine Vannereau, 79 ans, retraitée La Poste. 13. Bernard Gentilleau, 49 ans, agent des services publiques. 14. Monique Carrere, 73 ans, retraitée aide soignante. 15. Jean-Michel Miviere, 41 ans, technicien forestier. 16. Arlette March, 65ans, retraitée aide soignante. 17. Yves Macary, 55 ans, paysagiste. 18. Elisabeth Sitja, 62 ans, retraitée. 19. Gil Pantel, 59 ans, maçon. 20. Micheline Badier, 75 ans, retraitée ASEM. 21.Thierry Thoulet, 50 ans, agent des services publiques. 22. Maryse Matas, 58 ans, sans profession. 23. Michel Lliboutry, 61 ans, retraité éducateur scolaire. 24. Marie-Louise Pizigo, 74 ans, professeur retraitée. 25. Pascal Tribout, 50 ans, commerçant. 26. Ernestine Roitg, 84 ans, retraitée 27. Jean-François Amoros, 45 ans, agent hospitalier. 28.Dominique Torralba, 57 ans, sage-femme consultante. 29. René Gregis, 77 ans, cheminot retraité.

Publié le  07 mars à sous la signature de  Jean-Luc Bobin 

05:26 Publié dans infos diverses | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : prades conflent solidaires, francois picq, prades66500 | |  Imprimer | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.