17.01.2014

Avenue Guy Malé, un radar pour plus de sécurité

On le dit pédagogique. La répression ce n'est a priori pas son truc. Mais attention ! Rien ne lui échappe. Les statistiques qu'il recueille sont une source utile de renseignements.

Les automobilistes pradéens ne peuvent pas ne pas l'avoir remarqué. Depuis quelques semaines, il trône d'un air martial à l'entrée de la ville. Situé au début de l'avenue Guy Malé, il scrute d'un œil attentif tous les véhicules qui entrent dans son champ de vision. Ou en sortent. C'est selon. Rien ne lui échappe. Surmonté d'un panneau de limitation de vitesse à 50 km/h : aucun doute n'est permis quant aux missions qui lui sont affectées. Son job ? Détecter tous les conducteurs qui auraient une légère et coutumière propension à appuyer un tantinet trop fort sur le champignon. Comme la plupart des ses confrères, il affiche en temps réel le résultat de ses calculs. Avec une redoutable précision.

RADAR VITESSE (3).JPG

1 600 véhicules empruntent en moyenne chaque jour l'avenue Guy Malé. Selon les données collectées, près de 30 % des usagers dépassent la vitesse autorisée de 50 km/h. Mais seulement un peu moins de 2 % des automobilistes roulent au-dessus de 70 km/h. Le record, en l'espèce, est détenu par un chauffard dont le véhicule a été chronométré à 142 km/h en pleine nuit. PHOTO Emile Claverie

Collecte des données par clé USB

Les chiffres défilent. Un peu comme au loto. En deça du seuil maximum autorisé ? Et hop : il vous gratifie d'un score aux diodes jaunes du plus bel effet. Au-dessus ? Là : c'est bingo ! Attention: danger. Tous les voyants se mettent cette fois au rouge. Poussant même le raffinement à calculer le nombre de points susceptibles de vous être retranchés du permis de conduire en cas de verbalisation. Pas de panique pour autant. Lui, ce n'est pas dans ses attributions. Il n'est pas du même acabit que ses collègues à vocation répressive qui traquent les contrevenants et flashent à tout-va. On le dit pédagogique. Surtout axé sur la prévention. Destiné à faire changer les comportements. On le qualifie aussi d'intelligent. N'exagérons rien.

RADAR VITESSE (2).JPGMais cette machine de la dernière génération n'en constitue pas moins une formidable base de données pour la police municipale. Une simple clé USB permet de les collecter dès lors qu'en est éprouvée la nécessité. Rebasculées ensuite dans un logiciel dédié, toutes ces informations viendront étayer les statistiques collectées. Et permettre aux gendarmes de mieux cibler les conducteurs aux comportements à risques. D'affiner, avec davantage de précisions, les heures auxquelles il conviendrait d'être un peu plus ferme dans l'explication de texte.

Pas impossible d'ailleurs, que dans les jours qui viennent, la maréchaussée n'aille se rendre compte sur place si la pédagogie a finalement porté ses fruits. Si tel ne devait pas être le cas ! Alors là, en revanche... 

Article publié le 11 décembre sous la signature de J.L.Bobin

02:23 Publié dans infos diverses | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.