14.11.2013

La piste de sécurité routière

KEVIN et JONATHAN JURADO.JPGLa responsabilité de la formation des jeunes aux problèmes de la circulation routière a été confié à Kévin Jurado, 26ans, assisté de son frère Jonathan. A eux deux, ils gèrent la piste située derrière le collège Gustave Violet et disposent du matériel pédagogique nécessaire et d'une douzaine de vélos avec les casques adéquats.

Ils reçoivent des classes d'élèves encadrées par leur instituteur et procèdent à la formation aux dangers de la route en 2 temps. D'abord, la théorie est abordée pendant 30mn devant un écran vidéo interactif qui permet par le jeu des questions/réponses d'impliquer les enfants dans la démarche de la sécurité; ensuite vient le moment plus ludique de la pratique où, les élèves répartis en groupes de piétons ou de cyclistes, vont éprouver à tour de rôle la prudence du piéton et la vigilance du conducteur.

SEC ROUTIERE (4).JPG

Sur la piste, piétons et cyclistes, se croisent à tour de rôle

Kévin Jurado, formateur bénévole: «  Nous fonctionnons au rythme scolaire en concertation avec les directeurs d'établissements. Pour Prades  les 28 classes des 5 écoles soit environ 600 jeunes viennent se former aux dangers de la circulation routière en 2 sessions soit 1200 participants sur lannée. Chaque enfant, équipé d'un casque,  utilise un vélo adapté à sa morphologie pendant 20 à 25 minutes par groupe de 8 à 10 et suivent les consignes du moniteur; la discipline est très stricte et ils ne sont pas là pour s'amuser.»

SEC ROUTIERE.JPG

La théorie du code de la route devant l'écran

Gilbert Coste,  maire adjoint délégué à la sécurité,  élu correspondant « sécurité routière » :  « Sur le département, il existe seulement 2 pistes du même type, l'une à Perpignan et la nôtre située Plaine St Martin près du parking du restaurant scolaire du collège. L'ensemble comprend une piste extérieure avec des rues, des carrefours tracés au sol comprenant  des feux rouges, des panneaux de signalisation et des passages piétonniers; une salle d'instruction permet la formation théorique avant tout accès à la piste. La fréquentation était doublée  avec la fréquentation des élèves du canton mais depuis 4 ans en raison de problèmes de transport et pour des raisons d'économie 500 élèves sont privés de cet enseignement  alors que depuis 1957  cette formation est obligatoire dans toutes les écoles.»

SEC ROUTIERE (3).JPG

Richard Labrune, instituteur à l'Ecole Jean Clerc avec son groupe de 22 élèves de CE2 en juin, actuellement enseignant avec une classe de CP-CE1 :  « Je suis très agréablement surpris par cette piste et je n'ai jamais de semblable dan,s ma carrière. L' interactivité entre la théorie en diaporama puis la mise en pratique s'avère très efficace pour l'apprentissage des enfants. Nous reprenons tout cela en classe et cette formation à la sécurité routière connait une suite pendant les cours de manière à sensibiliser encore plus les élèves ; c'est une très belle initiative de la ville.  »                                                                                                                                                            Emile Claverie

 

 

Photos  E.C. , en médaillon: Kévin et Jonathan Jurado, éducateurs pour la piste de sécurité routière

 

 

 

03:52 Publié dans infos diverses | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.