20.08.2013

Universitat Catalana d'Estiu (U.C.E.), l'ouverture oficielle

Devant près de 600 personnes venues de Catalogne et du Conflent, six personnalités ont pris la parole pour inaugurer la XLV année de l'Universitat Catalana d'Estiu  (UCE) à Prades. 

Comme l'année précédente, l'indépendance de la Catalogne était l'invitée d'honneur ce samedi 17 août ! On notait donc pour les interventions en catalan celles de : Jordi Sales, président de l'UCE, de Jean Castex, maire de Prades, de Joan Domenec Ros de l'Institut d'Estudis catalans, de Marcel Mateu, vice-président du conseil général des Pyrénées-Orientales, d'Elisandra Paluzie, universitaire de Barcelone, et Francesc Homs, conseiller de la présidence de la Généralitat de Catalunya.

UCE INAUG 031.JPG

Les six intervenants lors de leur discours d'inauguration, de gauche à droite : Elisandra Paluzie, Jean Castex, Francesc Homs, Jordi Sales, Marcel Mateu, Joan Domenec Ros devant une salle des sports du Lycée vite comble.  PHOTO/ E.C.

Independencia

Les discours de Jordi Sales, Jean Castex, Joan Ros, Marcel Mateu ont donné lieu à la défense de la culture catalane, à sa langue, à son identité et aux remerciements à la ville de Prades pour l'accueil de près de 800 personnes du 16 au 22 août.

Mais le public attendait avec impatience le discours d'Elisandra Paluzie et il n'a pas été déçu ! Avec conviction, passion et compétence elle a fait l'analyse des forces économiques du Principat de Catalunya prouvant à tout moment qu'il méritait totalement, malgré les menaces, son indépendance et demandait avec force "la date du référendum pour commencer la campagne !".

Une longue ovation du public a ponctué son discours relayé par Frances Homs, qui lui a souligné l'importance et la résistance du peuple catalan demandant l'indépendance "mais qui ne pourra s'obtenir que d'une manière démocratique"ovationné lui aussi par une salle enthousiaste !

UCE INAUG 015.JPG

Exposition

UCE INAUG 008.JPGPuis le public a pu admirer tout en prenant le pot de l'amitié, l'exposition des reproductions des 65 premières cartes catalanes du XVIe au XVIIIe siècle réalisée par la revue "Terra Nostra" ainsi que le livre de l'exposition de Jordi Estruga. "Un trésor cartographique de Catalunya que les conflentois peuvent venir regarder chaque jour au lycée" précise Ramon Gual.

Les cours, l'étude de la langue, les ateliers, les interventions politiques, les spectacles vont donc se poursuivre au lycée mais aussi en ville et en Conflent où les Catalans sont attendus avec plaisir pour leur entrain mais aussi pour l'économie locale !

Article publié le 19 août sous la signature de J. Camps.

Les commentaires sont fermés.