20.07.2013

Résidence des étudiants "Henri Goujon"

henri goujon,residence henri goujon,jean castexSituée au 32 rue du Palais-de-Justice, cette résidence étudiante marque une nouvelle étape dans la reconquête du centre-ville de Prades.

Décryptage d'une inauguration "très" politique.

L'exercice de style donne souvent lieu à un protocole extrêmement codifié. Chacun y imprimant ensuite, en fonction de sa personnalité, son propre tempo. Il est des inaugurations qui s'effectuent au pas de charge. Sabre au clair. D'autres, sur un train de sénateur. Interminables et lénifiantes.
Jean Castex serait, lui, plutôt enclin à jouer sa partition sur le mode des valses de Strauss. En trois temps !
Pour l'inauguration de la nouvelle résidence étudiante, un peu pompeusement qualifiée de "cité U", le maire a d'abord surpris tout son monde en dévoilant la plaque portant le nom du Docteur Henri-Goujon, en présence de la seule famille. Tandis qu'à ce moment-là, l'ensemble des invités patientait à l'intérieur. Battant la semelle dans la grande cour gravillonnée.

RES HENRI GOUJON 025.JPG

 C'est donc là, devant l'assistance réunie, que le ciseau a pu, comme il est d'usage, faire son office sur le ruban tendu pour l'acte 2 de la cérémonie. Chose ayant été accomplie, on est alors enfin entré dans le vif du sujet. Discours à l'appui. Une allocution d'autant plus attendue qu'il n'est un secret pour personne que, n'appartenant pas à la même famille politique, les rapports entre le docteur Henri Goujon et Jean Castex étaient pour le moins distants.

Contraint et forcé

Pour tout dire, le maire n'était d'ailleurs pas très chaud pour que "sa cité U" porte le nom de cette haute figure pradéenne ayant marqué de son empreinte la vie culturelle, associative et sportive. Mais il a dû finalement s'y résoudre. Un peu contraint et forcé. Après, notamment, que d'amicales pressions de son proche entourage et de membres de son conseil municipal l'ont convaincu que l'illustre médecin, disparu en avril dernier à l'âge de 88 ans, était bien la personnalité la plus à même de faire l'unanimité auprès de la population pour léguer son patronyme à cette réalisation.

RES HENRI GOUJON 030.JPG

En préambule à sa tirade Jean Castex a surtout mis l'accent sur cette opération qu'il qualifie "telle que je les aime. Où l'on fait d'une pierre plusieurs coups". Le premier objectif consiste bien sûr en la rénovation et la pérennisation d'un ensemble universitaire permettant, en outre, d'élargir sa vocation.
Mais derrière, s'en cache un autre. Tout aussi important à ses yeux. Car s'inscrivant dans un contexte plus général de lutte contre l'habitat dégradé et de reconquête du centre-ville.

RES HENRI GOUJON 031.JPG

Profitant de la présence de ses prédécesseurs, Paul Blanc et Jean-François Denis, il a ensuite rendu hommage au docteur Goujon. Saluant l'image "d'une ville rassemblée derrière la mémoire de ceux qui l'ont servie". Certains de ses opposants n'ont pas manqué de noter qu'il s'était contenté, en la circonstance"du strict service minimum".
Il est, à l'évidence, certaines rancunes plus tenaces que d'autres.

henri goujon,residence henri goujon,jean castex

Article publié dans l'Indépendant sous la signature de Jean-Luc Bobin.

Photos Emile Claverie

03:01 Publié dans infos diverses | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : henri goujon, residence henri goujon, jean castex | |  Imprimer | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.