01.12.2011

Les canaux d'arrosage à l'étude

Six canaux d'irrigation sont concernés sur plus de 50 km et et les syndicats d'usagers se  sont regroupés pour bénéficier de cette étude.

Six  ASA (Association syndicale autorisée) sur Prades, Eus et Marquixanes font procéder à une étude d'optimisation de la ressource en eau en fonction des besoins. Cette étude, confiée à la Sté des Canaux de Provence (SCP)  et à la Sté ASA INFO, est en cours et demandera 9 mois de travail. L'état général de la structure, -de la prise d'eau dans la Têt jusqu'aux points de redistribution (canaux et vannes)-, les débits de l'eau, ...seront l'objet d'un état des lieux complet.  Une enquête téléphonique auprès des usagers et riverains permettra d'analyser les besoins et les cas particuliers. Régulièrement un comité de pilotage composé de 20 membres fera le point avec les sociétés réalisant cet audit.

ASA CANAUX (4).JPG

Monique Douche, secrétaire, entourée de Eric Sicart, Philippe Péro et Jean-Louis Bial, président de l'ASA.

Le but de cette étude permettra une gestion mieux équilibrée de la ressource en eau et recommandera certains travaux afin d'optimiser la distribution et d'économiser ce bien si précieux, à terme « moderniser pour prélever moins » selon la formule du président de l'ASA Jean-Louis Bial afin d '« économiser sur la ressource en eau et le fonctionnement et pouvoir bénéficier des subventions pour travaux du conseil général, de la Région et de l'agence de l'eau qui ne sont pas attribuées sans études préalables ».

CANAL VISITE.JPG

CANAL SEPT SIECLES 003.JPG

Ne pas confondre canal et poubelle !

Le canal a essentiellement une fonction d'arrosage et l'on ne peut y rejeter des eaux usées (égouts, piscine, pluvial,...). A fortiori, ce n'est surtout pas  une poubelle (déchets ménagers, vieux papiers, déchets verts, tonte pelouse , élagage des haies, huiles de vidange -dernièrement sur Codalet...); ces actes délictueux font l'objet d'une enquête, de dépôt de plainte et de sanctions pour les contrevenants.

 Des droits et des devoirs:

Tout propriétaires de terrains bâtis ou non situés dans le plan périmétral des parcelles irriguées par le canal est obligatoirement adhérent de l'ASA qu'il utilise ou non l'irrigation. Il en règle la redevance au Trésor Public, contribution qui permet l'entretien du canal et couvre les frais de fonctionnement de l'ASA. Nul n'a le droit de toucher à l'ouvrage, ni de le détourner. La servitude de passage est due à l'ASA pour l'entretien, le chemin qui borde le canal est avant tout un accès aux vannes. Nul ne peut interrompre une branche et ne peut en transformer le diamètre. Un tour d'eau est défini avec jours et heures d'arrosage (consulter le secrétariat: 04 68 05 78 89) mais le bon sens et les bonnes relations de voisinage règlent habituellement les problèmes de distribution de l'eau. 

De l'importance des canaux

Les six  ASA des canaux comptent 3191 adhérents riverains de 80 km de canaux irriguant 1648 hectares. Le canal de Bohère avec 36,6 km permet l'arrosage de 731 ha répartis entre 1091 propriétaires avec un débit de 700 litres secondes. Le canal « Branche Ancienne »  compte 1597 adhérents répartis sur prés de 20 km. 

Contact:

ASA Canal branche aérienne :  32 av.Pasteur Prades

Tél: 04 68 05 78 89 - courriel: canalbranchancienne@orange.fr

Un site à visiter:  www.leauquichante.com

Photos E.C.: Eric Sicart, le vannier, à la prise d'eau du canal sur la Têt entre Ria et Villefranche

Eric, le vannier en action avec la grue-araignée pour le curage des canaux

Les commentaires sont fermés.