31.08.2011

Les voyages forment la jeunesse

Ils sont onze ados, filles et garçons de 14 à 17 ans, qui à l'initiative du Point Information Jeunesse de Prades ont créé une junior association; une associations Loi 1901 mais avec des ajustements spécifiques aux mineurs (ouverture compte bancaire). Le but « Voyager autrement ». Dès mars 2011, ils se sont pris en main et le groupe a préparé pour ce mois d'août un voyage qui pendant 5 jours les a amené de Prades à Puerto de la Selva et en kayak jusqu'au Cap Creu.

PIJ EN VOYAGE (4).JPG

Dans le désordre, Fanny, Léna, Maximilien, Jacob, Romane, Michel, Nicolas, Mathilde, Caroline, léa et Lucie encadrés ( àgauche au 1° rang par Nicolas, à droite par Gérard)

 

PIJ EN VOYAGE (2).JPG

De retour, ils nous racontent:« Nous avons nous mêmes recherché les partenaires et les financements, pensé le trajet, anticipé les moyens et les besoins. L'expérience a été très enrichissante pour tous . Nicolas et Gérard, les animateurs du PIJ qui encadraient la sortie, ont été très discrets et nous ont laissé nous débrouiller mais leur présence était rassurante.»

« Nous avons eu l'exemple permanent de l'esprit d'équipe et de la solidarité pendant ce voyage avec des moments de rigolades et de fous-rires. Les bivouacs nocturnes à la dure, les 7 heures à pagayer en kayak, les sacs à porter, les marches, les solutions de remplacement quand il le fallait...tous les onze du groupe ont été à la hauteur. Maintenant nous allons réaliser un dépliant « Guide des bons plans » de ce voyage et préparer un diaporama à partir des 500 photos prises. Nous devons surtout remercier tous les partenaires car ils nous ont permis de vivre un voyage qui nous laisse de très beaux souvenirs et l'envie de découvrir d'autres endroits. Cette expérience nous aura enrichi dans de nombreux domaines. "

Parmi les plus jeunes, Fanny V. et Léna S. ont 15 ans. 

Fanny et Léna.JPG

La sortie collective au Cap Creu a été pour elles une première expérience loin des parents: «Trop bien mais épuisant! La nuit les bivouacs avec les moustiques c'était «craignos » mais nous avons tenu le coup pour la longue marche et pour le kayak malgré les ampoules. Super ! » pour l'une. « Amusant, énorme, nous y avons gagné en assurance. Pas de téléphone pendant 5 jours, juste 3 contacts par SMS surtout pour rassurer nos parents. Nous sommes prêtes à repartir ».  

Fanny et Léna, inséparables,  feront la rentrée scolaire en 1ere au lycée Renouvier

29.08.2011

Le canal, sept siècles d'histoire sans histoires

Une association qui compte 1594 adhérents

Eric Sicart est garde-vannes sur le canal dit de « la branche ancienne » depuis plus de 30 ans; il en connait tous les « yeux » (vannes)  sur les 17 kilomètres qu'il surveille et entretient.

Eric Sicart 005.JPGSur sa mini-pelle araignée, à cheval sur le canal, il nettoie et désensable le réseau nous confiant: « Au total je surveille 20 kilomètres de canaux avec les 3 km de l' « union des canaux »; j'y trouve parfois quelque jeune sanglier ou chien noyés, tombés dans l'eau et emportés par le courant comme également  des poubelles jetées, ce qui fait l'objet d'amendes pénales lourdes lorsque nous identifions le fautif en faisant parler le contenu de la poubelle ».

Monique DOUCHE 007.JPGMonique Douche est la secrétaire de l'ASA (Association Syndicale Autorisée), elle nous précise: « Le syndicat est constitué de de 1594 adhérents et dessert l'arrosage  sur 500 hectares qui s'étirent sur les communes de Prades, Codalet, Ria, Eus et Los Masos traversés par le canal « branche ancienne ». Une  grande partie des terres irriguées est composée de petits lots urbains pour environ 1400 adhérents et 194 terrains agricoles et d'élevage plus importants. » 

 L'ASA est actuellement présidée par Jean-Louis Bial : « Le canal est alimenté par les eaux de la Têt détournées à hauteur de Villefranche et nous en avons la gestion jusqu'à Los Masos. Ce réseau a quatre fonctions: conduire l'eau jusqu'aux lieux d'arrosage, alimenter les nappes phréatiques, évacuer les trop-pleins et limiter les inondations et enfin ralentir les eaux de pluie afin de recharger les nappes  Les hydrauliciens ont calculé que l'eau ,depuis Prades, par temps de pluies met 12 heures pour arriver à la mer et guidée par les canaux 48h par temps sec. Sur le parcours  l'eau après avoir arrosé les terres alimentera encore les nappes phréatiques.»            

 Bureaux ASA au 32 rue Pasteur (1° étage); permanence ouverte au public les mardis et jeudis  de 9h à 12h et de 14h30 à 17h.   Tél 0468057889

CANAL SEPT SIECLES 009.JPG

 

Le canal, sept siècles d'histoire sans histoires: 

 Il (le canal) a été « donné, accordé et délivré pour toujours »  par Jacques II, roi de Mallorque, aux habitants de Prades, Ria et Codalet ainsi qu'en témoigne  la charte écrite en latin par Ferrarius Japparia le « 13 des Kalendes de juillet de l'an 1305 ». 

La photocopie de la traduction mot à mot en français réalisée le 23 octobre 1813 par Antoine Texidor, notaire public de la ville de Prades, est conservé au bureau de l'association. Ce texte, signé du maire de l'époque Jacomet, rappelle toutes les obligations et recommandations faites aux gestionnaires et leurs successeurs  consignées sur une dizaine de pages. »

05:52 Publié dans infos diverses | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : monique douche, jean louis bial, eric sicart, emile claverie | |  Imprimer | |  Facebook | |

27.08.2011

Rencontre avec une vacancière

De passage dans notre cité pour quelques jours de vacances , Béatrice Espinasse, de l'Ecole Natioanale d'Architecture de Toulouse, nous livre à chaud quelques  impressions sur la capitale du Conflent

ARCHI BEA 006.JPG

Q: A Prades, qu'avez-vous aimé ? 

«Le tour de place , sa fontaine etARCHI BEA 009.JPGses platanes, l'église et son retable, certaines façades comme la « Maison Jacomet » ou d'autres façades plus locales avec une décoration en relief coloré, encore faut-il savoir lever la tête. Les caniveaux, les porches de marbre, et quelques autres subtiles richesses du patrimoine qu'un œil exercé saura découvrir...Bien sûr, les cloîtres et chapelles du Conflent perdus dans les collines et qui se méritent par un effort, également les promenades au bord des canaux dont on ne saurait se lasser. »

ARCHI BEA 002.JPGARCHI BEA 003.JPGQ: Qu'avez-vous moins aimé? « Les abords de la Place centrale qui sont moins accueillants -c'est un euphémisme- mais je me garderai, par respect pour ceux qui me reçoivent, d 'avoir un regard trop critique . Je préfère ne voir que ce qui est positif et oublier ce qui est laid, mais il suffirait de si peu pour que ce soit plus beau...»

05:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : beatrice espinasse | |  Imprimer | |  Facebook | |

25.08.2011

Opération "Vacances tranquilles"

GENDARMES et P.M 005.JPG

Gendarmes et policiers municipaux sont en alerte et veillent sur la sécurité de chacun.

En cette période estivale le plan « Tranquillité vacances » vous permet de signaler votre éventuelle absence auprès des forces de l'ordre qui lors de leurs patrouilles diurnes ou nocturnes surveilleront plus particulièrement les habitations signalées comme étant inoccupées. bruno boutet,roger solere,emile claverieL'adjudant-chef Bruno Boutet, commandant la brigade de Prades, met en avant des conseils de bon sens et de logique qui vous éviteront quelques déconvenues: « Nous recommandons d'informer les voisins et la gendarmerie ou la police municipale de la durée de l'absence, de vérifier que tous les moyens d'accès sont bien fermés et éventuellement renforcés de l'intérieur – volets en rez de chaussée, portail de garage, ...et enfin de ne rien laisser à l'extérieur qui puisse susciter la convoitise comme salon de jardin, vélo,...ni échelle ou outils de jardinage pouvant faciliter une effraction . Pensez comme un malfrat, mettez vous à sa place devant votre maison. "

  

bruno boutet,roger solere,emile claverieAvec le plan «Tranquillité séniors », police et gendarmerie se mettent au service des personnes âgées, parfois isolées, qui peuvent se signaler également auprès des mairies Rogerbruno boutet,roger solere,emile claverie Solère, chef de service de la P.M.: « N'ouvrez pas votre porte à un inconnu, ne laissez pas entrer chez vous les personnes que vous ne connaissez pas, évitez de donner des renseignements personnels par téléphone, faites relever votre courrier, ne mettez pas votre adresse sur votre trousseau de clés,... Nous sommes à la disposition de chacun pour que votre sécurité et votre tranquillité soient assurés. »

bruno boutet,roger solere,emile claverieCes deux opérations qui durent toute l'année se complètent par le plan « Voisin vigilant »: il est recommandé de signaler toute anomalie ou visite suspecte dans votre quartier, cette démarche peut être profitable à tous. Pour autant il ne s'agit pas de tomber dans la psychose au moindre passage d'un véhicule dans votre rue.

D'autres recommandations relatives à la sécurité des personnes et des biens sont disponibles en gendarmeries et mairies que vous soyez dans la rue, sortant de la banque, sur internet, au téléphone.

 

 Informations pratiques pour bénéficier des plans « tranquillité vacances et tranquillité séniors » ou communiquer dans le cadre de l'opération « voisin vigilant ».

Avec un effectif de 24 gendarmes etauxiliaires, la communauté de brigades Prades, Vernet, Olette est joignable par internet: cob.prades@gendarmerie.interieur.gouv.fr

Par téléphone: brigades de Prades: 04 68 96 39 77, Vernet:04 68 05 50 08,

Olette: 04 68 97 01 09

Police municipale de Prades: 04 68 05 41 04

05:04 Publié dans infos diverses | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bruno boutet, roger solere, emile claverie | |  Imprimer | |  Facebook | |

23.08.2011

Festival Pablo Casals, la saison 2011, remarquable cuvée

La saison 2011 du Festival Pablo Casals a été marquée par des bilans très positif dans les domaines artistiques et de la notoriété.

 L'idée maîtresse des organisateurs ( en photo Michel Barret, vice-président du Festival et Michel lethiec, directeur artistique) a été d'aller à la rencontre du public pour lui proposer la découverte d'une musique de qualité en délocalisant dans tout le Conflent de nombreux concerts et en offrant 11 concerts publics en accès libre dont celui du 13 août sur le parvis de l'église St Pierre donné pour un millier de spectateurs attirés en grande partie par l'embrasement du clocher.

RECEPTION PAMS 006.JPG

Un bilan notoriété particulièrement satisfaisant avec l'inauguration par le ministre de la Culture, accompagné des autorités politiques du département, député et sénateur, des présidents de la Région et du Département et du représentant du Préfet. L'éclat de cette ouverture a eu pour effet une médiatisation nationale à la télévision, la radio et la presse, contribuant à la renommée de la capitale du Conflent auprès du plus large des publics. Au même titre, les mémorables concerts donnés « Musique au lever du soleil » au Chalet des Cortalets , à l'Abbaye de St Martin du Canigou et aux Prieurés de Serrabonne et Marcevols; autant de premières créant des événements repris par les médias nationaux. La fréquentation importante des concerts publics des étudiants de l'Académie de musique dans les églises de 10 villages autour de Prades contribue à la découverte de notre patrimoine local, autant de petites communes qui sont l'objet de la visite de mélomanes et amateurs de grande musique.

RECEPTION PAMS 002.JPG

iris tejada,sonia ritlewski,emile claverieUn bilan artistique très positif avec le renouvellement du tiers des quarante interprètes de grand renom qui font la réputation du festival. Des temps très forts et des moments de grâce avec entre autres: le concert d'ouverture par la pianiste Brigitte Engerer, l'interprétation du « Quatuor pour la fin du temps » au Prieuré de Serrabonne, celle «Des 7 paroles du Christ en croix » avec un récitant à l'Abbaye de St Martin du Canigou et le dernier concert de clôture, le « Cant dels ocells » signant la dernière œuvre de la programmation. Ces choix privilégiant plus la qualité artistique que la facilité commerciale. ( En photo: Michel Lethiec, directeur artistique pendant le discours de Jean Castex, maire de Prades et préssident du Festival pablo Casals)

De grands projets en perspective avec la création d'une « Maison Casals » à la fois musée, lieu d'archivage, d'étude et de rencontres musicales. Un partenariat entre l'Université Paul Valéry, Montpellier III, et le Festival pour créer un master de musique et musicologie, la partie pratique pour l'enseignement de l'instrument, la composition et l'interprétation artistique se tenant dans notre cité. Enfin le renouvellement d'une « convention d'objectif » entre l'État et le Festival qui prolonge pour 3 ans une aide financière représentant prés du tiers du budget .

Enfin un accord avec la Maison d'édition Gallimard pour la publication dans la série « Découvertes » d'un ouvrage sur Pablo Casals et le Festival qui porte son nom.

Les bénévoles à l'honneur

ACADEMIE MUS2 016.JPG

Le Festival Pablo Casals fonctionne grâce au travail de 3 bénévoles réguliers et de 3 bénévoles intermittents. Deux salariés à plein temps, Sonia Ritlewski, attachée de production et Iris Téjada, (photo ci-contre) chargée de la communication, réalisent tout le travail de fond. Cette équipe de base est renforcée, le temps des concerts, par une trentaine de bénévoles qui assurent l'accueil du public, la sécurité, la vente de programmes et de disques, etc...Autant Jean Castex, maire de la Ville et président du Festival, que Michel Lethiec, directeur artistique , ont tenu à mettre à l'honneur ces bénévoles sans lesquels l'évènement phare du Conflent ne connaitrait la qualité de l'accueil qui fait son charme.

05:52 Publié dans infos diverses | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : iris tejada, sonia ritlewski, emile claverie | |  Imprimer | |  Facebook | |

21.08.2011

Meneur d'attelage, rien que pour le plaisir !

Etienne et Jean-Paul viennent d'obtenir leur « galops 1 et 2 » de meneur d'attelage, ils ont suivi 20 séances de formation étalées sur 4 mois avec pour moniteur Sébastien Amiel des "Ecuries Sant Jaume", titulaire d'un diplôme d'état qui lui permet de donner des cours jusqu'au niveau supérieur soit le « galop 9 ».

ATTELAGE DIPLOME 002.JPG

Travail à pied aux longues rênes -où les ordres à la voix sont aussi importants que par les rênes-, maniabilité de l'attelage avec le passage de 20 portes et enfin un parcours accidenté avec passage de gué, de buttes, de devers et plans inclinés sont les épreuves à affronter pour obtenir son diplôme de meneur.

A quoi cela sert,vous demandez vous?

Pour Jean-Paul, retraité, comme pour son équipier Etienne : « C'est un plaisir que de faire travailler le cheval et mon âne Kouki, que ce soit pour la promenade des enfants en calèche ou le débardage du bois de chauffage en forêt ou encore le portage par bât des courges et pastèques au moment de la récolte, et en plus c'est écologique! »

Article paru dans l'INDEPENDANT du jeudi 4 août.

05:16 Publié dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jean paul frances, emile claverie | |  Imprimer | |  Facebook | |

19.08.2011

Les camions frigorifiques contrôlés par la gendarmerie

La gendarmerie de Prades et la DDPP (Direction Départementale de la Protection des Populations) ont procédé tout dernièrement à un contrôle routier des conditions de transport des denrées alimentaires soumises au froid, autrement dit vérifié que les camions frigorifiques en circulation respectent la législation en vigueur.

03h13: Dans l'entreprise X. à Perpignan, le chauffeur-livreur commence sa journée, il met les 2 compartiments frigorifiques du camion en température; en 2h de temps elle va passer de + 19°5 à -21°, le temps nécessaire au livreur pour prendre ses 30 bons de livraison de surgelés et de charger la marchandise au plus vite. Entretemps les frigos sont tombés à – 25°.

05h10: départ du camion de Perpignan, son conducteur ignore qu'à

06H00 sur un parking le long de la RN 116, gendarmes et contrôleurs se sont mis en place. Les inspecteurs de la DDPP ont vérifié leur matériel, le thermomètre à laser indique 14° au sol et 10° à hauteur d'homme.

HYGIENE et FROID 013.JPG

06h15: les premiers camions frigorifiques arrivent, systématiquement ils sont arrêtés. Sur la cabine de l'engin frigorifique l'indication FRC +3-2017, traduction « Frigorifique Renforcé classe C (-18°), date de validité de l'agrément: mars 2017 ». Vérification du document «Agrément technique de transport de denrées périssables », s'il n'est pas fourni à l'instant, il devra être présenté aux bureaux de la DDPP dans les 24h. Pour les contrôleurs la lecture des bons de livraison apporte des informations sur les marchandises transportées, les étiquettes des colis précisent la nature du produit et les conditions de transport: « poisson surgelé - 22° ». La température est vérifiée, tout est conforme: « Circulez, bonne journée, bonnes livraisons ». Le contrôle a pris quelques minutes seulement, effectué avec courtoisie et amabilité, il est bien compris par les professionnels car il y va de la santé publique. Une entreprise roussillonnaise tourne en pleine saison avec 60 camions, parfois des défections à l'embauche matinale obligent à un remplacement dans l'urgence par des intérimaires qui ne connaissent pas toujours toutes les subtilités du transport par camion-frigo d'où, pour l'inspecteur de la DDPP, l'occasion d'informer le chauffeur sur ses obligations.

HYGIENE et FROID 012.JPG

Sur une trentaine de camions interceptés en moins de 2 heures -livraison de fruits et légumes, charcuteries, pains et pâtisseries, fromages et produits laitiers , surgelés,...une seule infraction est relevée et 5 chauffeurs devront fournir le document technique non présenté.

Ce type de contrôle est effectué très régulièrement à la sortie des magasins réservés aux professionnels : restaurants, brasseries, campings, petites épiceries,... Les gérants de ces petites commerces viennent se fournir chez les grossistes directement avec leur véhicule, dans ce cas également le transport doit s'effectuer dans le respect des conditions d'hygiène d'autant plus que ces véhicules peuvent être parfois à usage polyvalent pour des transports qui n'ont rien à voir avec l'alimentaire.

8h30: pause-café pour l'équipe gendarmerie-DDPP puis direction un village voisin.HYGIENE et FROID 002.JPG

09h00: le commerce d'alimentation générale vient juste d'ouvrir, il a été signalé par un client soucieux de voir que l'hygiène n'était pas respectée dans ce magasin.

Le constat est sans aucune ambiguïté: la trancheuse à viande non nettoyée, 2 cageots de pêches pourrissent au pied du comptoir depuis plusieurs jours, les présentoirs de produits dans les frigos présentent des coulures sanguinolentes, une barquette de sous-vide a dépassé la DLC (date limite de consommation) depuis 3 jours, 2 paquets non identifiés trainent dans un frigo, le sol est douteux par endroits et des déchets de toutes sortes sont dispersés ça et là,..Dans la réserve du magasin, fouillis indescriptible: «C'est un nid à rats et à cafards », signale le gendarme au commerçant à qui il rappelle avec pédagogie certaines règles de base en matière d'hygiène. L'inspecteur de la DDPP prend des notes, constate des manquements évidents et donnera 15 jours au commerçant pour que tout soit remis en ordre dans les meilleures conditions d'hygiène; également il donnera quelques conseils de bon sens qui simplifieront le travail de l'épicier. Il annonce une prochaine inspection après le délai accordé. Le maire de la commune est informé de ce contrôle et des dispositions prises.

Le lieutenant Charles Higuéro, commandant la communauté de brigades Prades, Vernet, Olette commente la situation: «Ce commerce de proximité est absolument indispensable aux gens du village, il apporte un ensemble de services très diversifiés à la population mais nous ne pouvons pas laisser faire n'importe quoi; là encore, comme pour le transport de marchandises, la santé publique est en jeu et notre rôle est de protéger les citoyens dans tous les domaines. »            

La DDPP, direction départementale de la protection de la population reprend depuis 01.2010 les compétences des services vétérinaires et des unités départementales de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraude. Les DDPP relèvent du Premier ministre et sont placées sous l’autorité du préfet de département.

DDPP 66 Téléphone 04 68 85 15 91 Courriel : ddpp @ pyrenees-orientales.gouv.fr

cob.prades@gendarmerie.interieur.gouv.fr

05:26 Publié dans infos diverses | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer | |  Facebook | |