08.04.2011

Violence d'un élève sur un professeur du lycée Renouvier de Prades

HERVE AMEZIANE.jpg Hervé Améziane, proviseur du lycée Renouvier de Prades depuis septembre 2009, nous a reçu pour nous parler de faits de violences qui se sont déroulées le 14 mars dans son établissement.

Les faits:

Pendant son cours cours un professeur fait une remarque à un élève qui ne s'exécute pas, le professeur est plus insistant et l'élève, 16 ans, se sentant agressé, réagit de façon épidermique et violente en envoyant un  coup de tête au prof'. Nez cassé, 15 jours d'ITT pour l'enseignant qui porte plainte. Les élèves de cette classe de 16 éléments montrent leur soutien au professeur. Le proviseur, rencontre l'élève concerné en présence de ses parents, il recueille les excuses spontanées et regrets du lycéen mais à titre de mesure conservatoire et pour apaiser les esprits, prononce une exclusion immédiate en attendant la convocation du conseil de discipline. Le 28 mars cette réunion se déroule et après l'écoute des faits devant les 14 membres du conseil et un débat en présence des parents, la sanction d'exclusion définitive est votée. Sanction acceptée par le fautif et sa famille.

Les suites:

Le 31 mars le lycéen est replacé dans un lycée du département et peut poursuivre sa scolarité, sur le plan juridique l'affaire suivra son cours suite au dépôt de plainte du professeur.

Hervé Améziane, nous explique : « La comparution devant le conseil de discipline a pour l'élève une valeur éducative, il place celui-ci devant ses responsabilités et l'aide à prendre conscience de ses actes. Il implique dans sa décision autant le personnel pédagogique, que l'administration du lycée ainsi que les représentants de parents et d'élèves. »HERVE AMEZIANE PROVISEUR.jpgHervé Améziane comprend mal la dimension que prend cette affaire et sa diffusion sur la radio locale, d'autant plus que les professeurs lui ont témoigné leur satisfaction sur la manière dont ce problème a été géré. « Notre but n'est pas d'enfoncer un jeune, quand il y a faute il faut une sanction proportionnée mais il faut aussi aider autant la victime que le lycéen qui fait l'apprentissage de la vie et a encore droit à toutes ses chances. »

Hervé Améziane conclut notre entretien par ces mots: « Une charte de bonne conduite? Nous avons les premiers, nous, enseignants un devoir d'exemplarité et devons avoir des exigences communes dans notre manière de travailler; nous devons faire avant tout un travail d'équipe. L'équipe des professeurs de Renouvier est excellente et nos résultats très bons avec des élèves aimables et je pense heureux dans notre établissement. »  

LYCEE VIOLENCES 010.JPG

 Le conseil de discipline est composé de 14 membres issus du personnel de l'administration du lycée, de professeurs, de parents et d'élèves. Après examen des faits et discussion, une proposition de sanction est faite par le proviseur et soumise à un vote secret; si cette proposition est rejetée, après un nouveau débat, une deuxième proposition est soumise au conseil.

A lire l'article complet signé de Valérie Pons dans L 'INDEPENDANT du jeudi 7 avril 2011

05:25 Publié dans infos diverses | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : herve ameziane, lycee renouvier prades, emile claverie | |  Imprimer | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.