13.04.2011

Quarante-huit lycéens de Renouvier en visite à Dublin

Quarante-huit élèves de première et terminale ont pris pied à Dublin le jeudi 17 mars, jour de la fête nationale de la St Patrick. Leur premier spectacle fut les rues pleines d'Irlandais et d'étrangers déguisés en « leprechauns » (elfes barbus ) ou portant des hauts de forme verts, chantant autour de la statue de Molly Malone.

LYCEE IRLANDE2.JPG

L'objectif de d'Annie Vila, enseignante d'anglais et organisatrice avisée de ce périple, aidée de Françoise Fourquet-Turrel, professeur de philisophie, d'Alban Tarrius et Marc Vilar,histoire- géographie et d'histoire des arts et de Guy Turrel, intervenant en histoire des arts, était de donner à leurs élèves une vision tout aussi synthétique que profonde de la réalité de l' Irlande.

L'économie, la géographie, l'histoire

La réalité économique d'abord: Dublin, grand port( terminaux de ferries, stockage de containers, hydrocarbures...), le boom de l'intégration européenne à travers l' immobilier récent mais aussi l'impact de la crise financière, l'immense réseau routier, l'élevage avec les chevaux des haras nationaux, les vaches et les moutons à perte de paysages, le tourisme: quasiment chaque site est aussi une entreprise.

Le tourisme, la découverte des sites et monuments et le sport

 Pays de foi, de culture et d' histoire: Jerpoint Abbey, marquée au fer rouge par la vindicte d'Henri VIII contre la richesse et la puissance des cisterciens, des paysages et des châteaux ruinés comme Trim Castle et Glendalough qui ont servi de décor à des films mémorables: Braveheart et Excalibur; des œuvres médiévales comme le Livre de Kells dans la fameuse université de Trinity College. L 'insolite Modern Art Museum avec son espace d 'expression libre où les jeunes pradéens ont laissé leur empreinte; les jardins disciplinés de Powercourt House, alternant avec la route sauvage menant à Kilkenny; les sports gaëliques (Croke Park) et le rugby (Lansdowne Road: une victoire contre l'Angleterre à inscrire dans les annales !)... L'inventaire est incomplet mais il y eut encore l'accueil chaleureux des familles dont certaines sont vraiment francophiles et le fabuleux chauffeur de bus, Greg, portant costume, prêt à tout pour rendre le séjour encore plus attrayant, jusqu'à nous conduire à un village au nom mythique d « Hollywood » pour y faire des photos.

Le mardi 22, de retour à Girone, nous avons trouvé fraîcheur, grisaille et pluie...mais avec en tête l'empreinte d'une terre d' hospitalité qui fera sûrement germer dans le cœur de nombreux lycéens de Renouvier l'envie d'y retourner.

05:09 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.