12.04.2010

Adeline Castex a fêté ses 100 ans

100 ANS ADELINE (4).JPGADELINE CASTEX 001.JPGCe dimanche, à la maison de retraite Guy Malé, très belle fête de famille pour les 100 ans d'Adeline Castex, très entourée par sa famille et sa jeune sœur de 84 ans .Née le 11 avril 1910 à Paris, elle est la fille d'un émigrant italien de Bergame arrivé en France dans les années 1900. Ayant perdu sa mère très jeune, c'est elle qui la remplaça et éleva sa petite sœur de 7ans. En 44, elle a échappé au bombardement de Noisy le Sec et fit partie avec sa famille des 6 survivants sur les 57 occupants de l'abri effondré qui retrouvèrent leur maison complètement détruite. Courageuse, tenace et généreuse, c'est elle qui a redonné l'espoir à toute la famille. Employée dans un comptoir de métaux précieux, très dure à la tache, elle n'a connu ni médecins, ni médicaments.

100 ANS ADELINE (2).JPGElle a partagé sa retraite depuis 1975 entre Noisy et Villefranche de Conflent où elle possède une maison rue St Jean. A la maison de retraite depuis 2004, elle dit être « comme chez elle »; toujours très coquette et aimable avec le personnel elle accepte tous les soins dont elle est l'objet avec docilité.

Claude, son fils unique, qui a vécu quelques années à Clara, nous dit : « On n'a pas tous les jours 20 ans, mais 100 c'est encore moins souvent ! » Toute la famille et le personnel soignant ont marqué ce grand jour en présence de Mme Ferlin, directrice de l'hôpital, et du 1er adjoint Yves Delcor, représentant notre maire Jean Castex -qui n'a pas de parenté avec Adeline. Mme Castex, le regard pétillant, rayonnait de bonheur au vue de l'agitation et de l'animation dont elle était la cause. 

Voir l'album photo  et l'article paru dans l'Indépendant du lundi 12 avril.

La Maison de retraite Guy Malé emploie 60 personnes - soignants et administratifs- qui s' occupent de 80 résidents.

Maison de retraite Guy Malé, 1 rue de la Basse 66500 Prades tél:04 68 96 00 88

19:00 Publié dans infos diverses | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : adeline castex, emile claverie | |  Imprimer | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.